• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Ensemble c’est mieux !

Lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi à 10h50
Logo de l'émission Ensemble c’est mieux !

Festival de caves : quand le théâtre prend des airs de clandestinité !

© Festival de caves 2018
© Festival de caves 2018

Du 2 Mai au 30 Juin 2018, le public peut aller découvrir le théâtre dans des caves, à l'occasion du "Festival de caves". Un événement unique, né à Besançon en 2006, qui a lieu dans 100 communes en France, des grandes villes comme des villages.

Par Fatima Larbi

Et si on allait au théâtre dans un lieu insolite ? Et pourquoi pas une cave ?
C’est ce que propose au public la 13 eme édition du festival de caves du 2 mai au 30 juin 2018.
Le programme du festival : brochure 2018

Un concept né à Besançon, sous l’impulsion de Guillaume Dujardin directeur de la compagnie Mala Noche. En 2005, à l’occasion d’une collaboration avec le Musée de la Résitance et de la Déportation, il met en scène le journal de Victor Kempler. C’est un texte écrit dans la clandestinité, par un homme de religion juive, victime des lois nazies. Pour rendre cette atmosphére, il veut trouver un lieu adapté. La représentation a donc lieu dans un lieu caché, la cave de la préfecture de Besançon. Les spectateurs doivent prendre rendez-vous pour assister au spectacle, la jauge est limitée à 19 personnes. Ils sont séduits et en 2006 la première édition du festival voit le jour à Besançon. L’adaptation du journal de Victor Kempler est jouée à nouveau et 2 nouveaux spectacles viennent se rajouter à la programmation. L’idée de la cave et du rendez-vous est maintenue. Le concept est né !

Avec le Festival de caves, nous avons créé un outil de travail dont nous rêvions. À savoir un lieu où des comédiens récurrents et fidèles rencontrent des metteurs en scène, pour des créations théâtrales, en toute liberté - direction artistique du festival
© Festival de caves 2018
© Festival de caves 2018
Une idée originale, unique. On s’inscrit par téléphone ou sur le site internet du festival, un rendez-vous est pris dans un lieu connu et de là, on nous emmène dans une cave dont on ne connait pas l’adresse. Pour des raisons de législation, chaque représentation accueille un maximum de 19 spectateurs. L’idée d’un lieu clandestin est maintenue. Comme la cave est un petit espace, elle ne peut pas accueillir une troupe mais seulement 1 ou 2 comédiens, ce qui permet une proximité et une intimité entre les comédiens et les spectateurs.
En 2007, un spectateur séduit par le festival, propose sa cave à Courchaton, un village de Haute-Saône. Le festival quitte les murs de Besançon pour la campagne. Une idée chère à Guillaume Dujardin pour qui, il est important que le théâtre aille là où il n’a pas l’habitude d’être, à la rencontres de spectateurs éloignés des offres culturelles.

La carte du festival est d’aller à la rencontre des spectateurs là où il n’y a pas de théâtre habituellement - Elisabeth Pastwa, présidente du festival de caves

© Festival de caves 2018
© Festival de caves 2018
Depuis le festival a fait boule de neige.
Cette année, Il est accueilli dans 100 communes dans toute la France, et même en Suisse.
Des grandes villes comme Besançon Bordeaux, Nantes… souvent  des lieux où se trouvent des compagnies qui travaillent avec le festival. Dijon rejoint le festival en 2015 avec la compagnie "Les écorchés" qui joue une pièce de son répertoire. L’année suivante, une autre compagnie dijonnaise "Collectif 7’" rejoint l'aventure.
Des communes rurales où des propriétaires, des élus, des présidents d’associations proposent leur caves et se font le relais de l’événement. Avec le temps, le festival connait de plus en plus de succès en milieu rural où les spectacles ont tendance à se terminer par des discussions et des repas.
A ces débuts le festival invite les compagnies avec leurs propres répertoires, ce qu’il ne fait plus, car il choisit de mettre l’accent sur la création. Chaque année, un collectif de comédiens est constitué, des metteurs en scène leur proposent des idées et ils travaillent ensemble à la création d’un spectacle. Pour sa 13 eme édition, le festival propose au public 24 spectacles originaux et 220 dates.
© Festival de caves 2018
© Festival de caves 2018
Le Festival de caves c’est aussi une opportunité laissée aux jeunes de s’exprimer. Un tiers des propositions sont le fait de jeunes artistes. Un véritable travail en commun est établi entre les metteurs en scène et les comédiens chevronnés avec les plus jeunes. Un moyen pour les uns et aux autres de se transmettre leurs expériences. Le Festival se veut un lieu de rencontres entre professionnels et étudiants de l’Université et du Conservatoire régional qui peuvent se confronter au public.
Le festival de caves, c’est aussi une opportunité laissée aux jeunes de s’exprimer. Un tiers des propositions sont le fait de jeunes artistes. Un véritable travail en commun est établi entre les metteurs en scène et les comédiens chevronnés avec les plus jeunes. Un moyen pour les uns et aux autres de se transmettre leurs expériences. Le Festival se veut un lieu de rencontres entre professionnels et étudiants de l’Université et du Conservatoire régional qui peuvent se confronter au public.

Pour nous présenter cette aventure, Elisabeth Pastwa, directrice du festival, et Julien Barbazin, metteur en scène, sont les invités de 9H50 le matin du 25 Mai 2018.





A lire aussi

Décès de Nilda Fernández : le chanteur franco-espagnol a vécu 5 ans dans l’Yonne