Ensemble c’est mieux !

Lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi à 10h45
Logo de l'émission Ensemble c’est mieux !

Un œuf en chocolat connecté chalonnais médaillé d’or au concours Lépine

Kifépaf : un oeuf en chocolat connecté conçu à Chalon-sur-Saône / © B'ananas Studio
Kifépaf : un oeuf en chocolat connecté conçu à Chalon-sur-Saône / © B'ananas Studio

Le concours Lépine vient de récompenser un studio de design chalonnais, B’ananas studio, pour son invention. Ses 2 designers ont mis au point le premier œuf en chocolat connecté au monde.

Par Fatima Larbi

En 2015, Lucille Seyers et Charles Lagoutte ouvrent leur studio de design, B’ananas Studio, à Montagny-les-Buxy en Saône-et-Loire. Pour ces 2 jeunes designers, qui ont travaillé, free-lance pour des groupes industriels, c’est l’occasion d’avoir une activité plus variée : élaborer des produits très différents pour des entreprises différentes ou des entrepreneurs indépendants. Ce qu’est Emmanuel Oger, un entrepreneur nancéen qui a des idées qu’il fait réaliser et fabriquer par d’autres. L’idée d’un objet connecté en chocolat vient de lui. Au départ, il pense à un coq sur lequel il travaille pendant 2 ans. Mais avec les attentats de 2013 ; faire exploser un coq est symboliquement impossible.
Pour faire évoluer le projet, il demande à Lucille et Charles de tout remettre à plat et de lui faire des propositions. L’idée du chapeau magique sur lequel est posé un œuf en chocolat connecté voit le jour.
Kifépaf : un oeuf en chocolat qui s'ouvre grâce à une baguette magique virtuelle / © B'ananas Studio
Kifépaf : un oeuf en chocolat qui s'ouvre grâce à une baguette magique virtuelle / © B'ananas Studio
Ils se mettent au travail dans leur studio en utilisant les compétences d’autres chalonnais. Un ingénieur du Fablab Nicéphore Cité travaille sur la partie électronique et un développeur, Studio 1110, met au point les applications sur mobiles et smartphones. Seul l’œuf n’est pas chalonnais, il est fabriqué par un patissier installé à Nancy. Une partie délicate car le chocolat est un matériau instable. Il a fallu trouver un juste équilibre pour qu’il casse sans exploser.
Le produit réalisé est une première mondiale, son nom est Kifépaf. Le principe est le suivant. L’enfant joue en se connectant sur une application mobile. Il doit passer différents niveaux. A chaque fois qu’il réussit, il collecte des points de magie qui vont transformer le téléphone en baguette magique virtuelle. C’est à ce moment là qu’il pourra jeter un sort à l’œuf pour l’ouvrir. Et comme un magicien fait toujours sortir un lapin de son chapeau, à l’intérieur de ce chapeau là il y a aussi un lapin dont les oreilles sont garnies de surprises et de friandises. Magique !

L’idée de présenter le projet au concours Lépine est d’Emmanuel Oger. Un concours créé en 1901 qui récompense chaque année les meilleures inventions, ce qui permet de les faire connaître et de permettre leur fabrication.
Pendant les 2 ans de travail sur l’œuf en chocolat connecté, les 2 designers ont dû déposer des brevets auprès de l’INPI pour protéger "la magie" qui se trouve à l’intérieur du chapeau. Une condition indispensable pour participer au concours.
Kifépaf : l'oeuf en chocolat connecté médaille d'or au concours Lépine / © Bananas Studio
Kifépaf : l'oeuf en chocolat connecté médaille d'or au concours Lépine / © Bananas Studio
Le 8 mai 2018, leur travail est récompensé par une médaille d’or. Une véritable consécration ! La commercialisation de Kifépaf, le 1er œuf en chocolat connecté au monde, est prévue pour 2019.

Lucille Seyers et Charles Lagoutte, designers, sont les invités de 9H50 le matin du 5 Juin 2018.