• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

9H50 le matin en Bourgogne Franche-Comté

Lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi de 9h50 à 10h30
Logo de l'émission 9H50 le matin en Bourgogne Franche-Comté

A quoi sert un atlas des oiseaux nicheurs en Bourgogne-Franche-Comté ?

Guêpier d'Europe / © El Golli Mohamed / Commons.wikimedia
Guêpier d'Europe / © El Golli Mohamed / Commons.wikimedia

Il a fallut 4 années d’inventaire pour réaliser ce premier Atlas des oiseaux nicheurs de Bourgogne. Un ouvrage de référence qui répertorie 187 espèces. Il décrit leur mode de vie, leur habitat et préconise les mesures à prendre pour les conserver.

Par Fatima Larbi

Revoir l'émission

Connaissez-vous le point commun entre la bergeronnette grise, la huppe fasciée, le coucou gris et le pouillot siffleur ?
Et bien ce sont tous des oiseaux nicheurs que l’on peut trouver en Bourgogne.
Bouvreuil pivoine / © Bourgogne-Nature
Bouvreuil pivoine / © Bourgogne-Nature
Après un long inventaire, 4 ans, l’Atlas des oiseaux nicheurs de Bourgogne vient de paraître, un hors-série de la revue scientifique Bourgogne-Nature, que nous présente Joël Minois, président de la fédération Etude et Protection des Oiseaux en Bourgogne (EPOB) .

Qui sont les oiseaux nicheurs ?


Ce sont des oiseaux sauvages qui se construisent des nids sur notre territoire pour s’y reproduire, contrairement aux oiseaux de passage qui vont se reproduire dans d’autres pays.
Chevêche d'Athéna / © Bourgogne-Nature
Chevêche d'Athéna / © Bourgogne-Nature

D’après la liste rouge des espèces menacées en France, une espèce d’oiseaux nicheurs sur trois risque de disparaître. Sur les 284 espèces d’oiseaux nicheurs françaises, 92 sont menacées. Le nombre d’espèces, l’état de santé des oiseaux et leur répartition géographique sont des témoins de la biodiversité et de la qualité environnementale d’une région. D’où l’importance de les observer et les inventorier régulièrement.

Un Atlas national


Un atlas ornithologique est une photographie, à une période donnée, sur un territoire défini, de la répartition des espèces d’oiseaux présentes. Il donne des indications sur la reproduction, l’hivernage, la migration, le nombre, la répartition géographique.
Huppe fasciée / © Bourgogne-Nature
Huppe fasciée / © Bourgogne-Nature

En France, il existait déjà 2 atlas nationaux concernant les oiseaux nicheurs. Un pour la période 1970-1975 et un autre pour celle allant de 1985 à1989.
En 2009, alors que les craintes sur la biodiversité se font entendre, la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO), la Société d’Etudes Ornithologiques de France (SEOF) en collaboration avec le Muséum national d’histoire naturelle initient l’idée d’un nouvel atlas des oiseaux nicheurs de France métropolitaine.
Cincle plongeur / © Bourgogne-Nature
Cincle plongeur / © Bourgogne-Nature

Pendant 4 ans, des milliers d’observateurs recueillent des informations sur tout le territoire qui, pour cela, est découpé en mailles de 10 KM sur 10 KM. Les nouvelles données sont comparées à celles des anciens atlas. On peut voir alors, l’évolution de ces oiseaux et quelles sont les espèces menacées. Le maillage du territoire permet de comprendre les raisons de ces menaces : disparition d’un étang, raréfaction des prairies, augmentation des terres agricoles….

L’Atlas des oiseaux nicheurs de Bourgogne


En Bourgogne il existait un inventaire des oiseaux en Bourgogne, mais pas encore d’atlas régional.
L’Atlas des oiseaux nicheurs de Bourgogne est coordonné par la fédération Etude et Protection des Oiseaux en Bourgogne (EPOB). C’est une déclinaison de l’atlas national. Le même protocole d’étude a été retenu. Pendant 4 ans, de 2009 à 2012, 900 observateurs, amateurs ou salariés, ont parcouru la région. Un maillage territorial a été défini : 376 mailles de 10 KM sur 10 KM.
Rouge gorge familier / © Bourgogne-Nature
Rouge gorge familier / © Bourgogne-Nature

Le résultat de ce travail, précis et rigoureux, est un ouvrage de référence qui décrit les 187 espèces d’oiseaux nicheurs présentes en Bourgogne. Chaque espèce a sa fiche où sont indiquées sa répartition régionale, son habitat, sa façon de se reproduire et l’évolution des populations. De nombreuses cartes et photographies illustrent ce livre. 60 ornithologues ont participé à la rédaction des synthèses et des analyses présentant l’évolution de chaque espèce ainsi que les facteurs de menaces qui pèsent sur leurs habitats et les mesures à prendre pour les conserver.
En Franche-Comté, un atlas équivalent doit sortir au début de l’année 2018.
L’atlas ornithologique, inventaire de l’existant, devient aussi un outil de préservation de la biodiversité. Un moyen d’éviter la disparition de l’oiseau nicheur en Bourgogne-Franche-Comté.



Les autres thèmes de la matinale du 9 janvier 2018


•Les femmes célèbres de Bourgogne-Franche-Comté


L’union entre la Bourgogne et la Franche-Comté ne date pas d’aujourd’hui. Déjà en 1423, Nicolas Rolin, chancelier du Duc de Bourgogne, épouse une jeune fille issue de la famille des seigneurs de Salins-la-Tour du Jura. Guigone de Salins est alors âgée de 20 ans. Nous sommes en pleine guerre de 100 ans, la famine et la violence règne sur le pays, le couple décide alors de construire un hôpital pour les pauvres.
Hospices de Beaune : salle des pôvres / © Commons.wikimedia
Hospices de Beaune : salle des pôvres / © Commons.wikimedia

Les Hospices de Beaune voient le jour et en 1452, les indigents et les pèlerins sont soignés dans un véritable "palais pour les pauvres" où l’art a toute sa place.
Notre chroniqueuse, Marie-Thérèse Garcin, nous raconte le destin hors du commun de cette dame du Moyen-âge.

•Chronique jardinage


Aujourd’hui, notre jardinier, Rémi Monasse, nous apprend comment s’y prendre pour faire passer un bon hiver à nos outils de jardin et les retrouver en bon état au printemps.
Comment bien faire hiverner ses outils de jardin / © Pixabay
Comment bien faire hiverner ses outils de jardin / © Pixabay

•C’est votre tour à Villers-le-Lac dans le Doubs


Clément Jeannin nous emmène à Villers-le-Lac fêter l’Epiphanie. Dans ce village, depuis plus d’un siècle, la famille Viennet vend du pain et des desserts magnifiques. Après le MOF (meilleur ouvrier de France) Jean-Luc, les fils Simon et Rémi ont repris la main et ont développé l’entreprise. Ils nous apprennent à réaliser une galette comtoise à base de pâte à choux, aromatisée à la fleur d'oranger.


•A la Une : Sparse, magazine moderne de la vie en Bourgogne-Franche-Comté

Antoine Gauthier nous fait découvrir Sparse, magazine basé à Dijon qui raconte la vie, la culture, ceux qui la font dans notre région avec un regard moderne et décalé.






















A lire aussi

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?