Ensemble c’est mieux !

Lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi à 10h45
Logo de l'émission Ensemble c’est mieux !

La semaine de la presse à l’école en Bourgogne-Franche-Comté

D'où vient l'info ? / © France 3
D'où vient l'info ? / © France 3

C'est la 29 eme édition de la semaine de la presse à l'école organisée par le CLEMI, avec la participation des médias. Pendant toute une semaine, du 19 au 24 Mars 2018, les élèves de tous les niveaux apprennent à décrypter l'information autour d'un thème, "D'où vient l'info". 

Par Fatima Larbi

Revoir l'émission

Une éducation réussie inclut l’éducation aux médias pour transmettre aux élèves la curiosité et la capacité d’analyse… - Jean-Michel Blanquer, Ministre de l'Éducation nationale


"D’où vient l’info", c’est le thème de la 29 eme semaine de la presse qui se déroule du 19 au 24 Mars 2018. A cette occasion, près de 3,5 millions d’élèves de tous les niveaux, accompagnés de leurs enseignants de toutes les disciplines, apprennent à décrypter l’information, à découvrir la pluralité des médias et le métier de journaliste.
Cette année plus de 1850 médias participent à cette action dont France Télévisions.

►La semaine de la presse à l’école avec 9H50 le matin


9H50 le matin en Bourgogne-Franche-Comté se mobilise aux côtés du CLEMI (centre pour l’éducation aux médias et à l’information), organisateur de l’événement, en accueillant sur son plateau des collégiens, des lycéens et des étudiants pour nous parler d’information.
Un tournage sous le regard attentif de professionnels... / © France 3 Normandie
Un tournage sous le regard attentif de professionnels... / © France 3 Normandie
Voici le programme :
-Lundi 19 mars, ce sont les lycéens du lycée Mathias de Chalon-Sur-Saône qui ouvrent la semaine.
-Mardi 20 Mars, 2 élèves du lycée Jean-Marc Boivin de Chevigny-Saint-Sauveur présentent la "Nuit de l’AFP". De 17 heures à minuit la classe "seconde média" de l’établissement doit produire, à partir de dépêche AFP du jour, un journal en 4 langues.
-Mercredi 21 Mars ; les étudiants du master 2 Euromédias sont à l’honneur. Ils viennent de lancer une nouvelle revue R45. Pour ce premier numéro, les étudiants sont allés à la rencontre des gens pour parler avec eux de l’intimité. Une revue qui doit sortir au rythme d’un numéro par an, se situant entre le magazine et le livre. Le début d’une belle collection !
-Jeudi 22 Mars, ce sont des collégiens du collège Georges Brassens de Brazey-en-plaine qui seront sur le plateau.
 

►La semaine de la semaine à l’école mode d’emploi


Du 9 janvier au 7 février 2018, tous les établissements qui le souhaitaient, de la maternelle aux classes préparatoires, ont pu s’inscrire sur le site du CLEMI. Une fois l’inscription faite, ils peuvent recevoir des journaux et magazines, bénéficier d’un accès aux sites numériques des médias qui participent à l’opération. Tout cela gratuitement.
Semaine de la presse à l'école avec radio campus / © France 3
Semaine de la presse à l'école avec radio campus / © France 3
Le CLEMI met aussi à leur disposition des dossiers et des outils pédagogiques. Tout un arsenal qui doit permettre ce travail d’éducation aux médias et à l’information.
1850 médias se sont inscrits pour participer à l’édition 2018
 

► D’où vient l’info ?


Le thème "D’où vient l’info", qui était déjà celui de l’édition 2017, a été reconduit cette année. Une question au cœur des enjeux du 21eme siècle : prendre du recul face à la profusion d’information, interroger les sources, éviter les théories du complot et les "fake news". Une manière d’éduquer  les élèves à la lecture de la presse et les aider à avoir une attitude réfléchie vis-à-vis de l’information. Une information est une information vérifiée.  Un enjeu, qui est aussi celui de France Télévision, média du service public.
 

► Qu’est-ce que le CLEMI ?

C’est le CLEMI (centre pour l’éducation aux médias et à l’information) qui, depuis 29 ans, est chargé d’organiser cet événement pédagogique phare de l’Education nationale. 
La vocation du CLEMI est de favoriser l'éducation à l'information / © France 3
La vocation du CLEMI est de favoriser l'éducation à l'information / © France 3

Depuis sa création, en 1983, le CLEMI forme les enseignants et apprend aux élèves une pratique citoyenne des médias. Le but, favoriser une éducation à l’information. Il s’appuie, pour cela, sur une équipe nationale, un relai dans  chaque académies et travaille en partenariat avec les médias d’information.

Aujourd'hui, l'éducation aux médias est devenu un véritable enjeu de société. La ministre de la culture, Françoise Nyssen a annoncé, dimanche 11 Mars 2018, le doublement de l’enveloppe financière consacrée à l’éducation aux médias : il doit passer de 3 à 6 millions d'euros. Elle souhaite aussi que les sociétés de l’audiovisuel public participent à cette démarche.
 

Les autres thèmes de 9H50 le matin du 19 Mars 2018

 

• Chronique Handicap

Être Handicapé ne doit pas empêcher l’accès à la culture. Des guides des maisons d’éditions permettent aux personnes handicapés de découvrir un tableau, d’imaginer une image… Notre chroniqueur Jérémie Demay nous présente quelques initiatives. Tout d’abord celle du musée Courbet à Ornans dans le Doubs, où des guides conférenciers organisent des visites pour les sourds en langage des signes. Il nous fait aussi découvrir une maison d’édition associative originale, "les doigts qui rêvent", qui édite et fabrique des albums tactiles pour les jeunes lecteurs déficients visuel
Des livres tactiles pour les non voyants / © France 3
Des livres tactiles pour les non voyants / © France 3
Et pour que les ouvrages réunissent tous les lecteurs, handicapés et valides, les livres des "Doigts qui rêvent" sont imprimés, à la fois, au noir, de façon classique... et en braille.

• BGE : création d’Entreprise


Firouza Houberdon est bijoutière-joaillière. En 2014, grâce à BGE, elle a créé sa propre entreprise et s’est installée à Reuille-Vergy. Une réussite ! Aujourd’hui elle va embaucher 2 personnes.


• C’est votre tour est à Dijon en Côte d’Or


L'hôpital, les blouses blanches, les opérations, les piqûres..., un univers qui peut être inquiétant, particulièrement pour les enfants. C'est pour dédramatiser tout ça que les étudiants en médecine ouvrent chaque année, pendant plusieurs jours, l'hôpital des nounours. La Faculté de Médecine de Dijon a été l'une des premières à mettre en place cette opération qui, n'a pas changé d'objectif : permettre aux enfants de dédramatiser l'hôpital.
Soigner les nounours pour que les enfants n'aient plus peur des docteurs / © France 3
Soigner les nounours pour que les enfants n'aient plus peur des docteurs / © France 3
Et ces consultations "pour de faux" sont aussi l'occasion pour les futurs médecins de se familiariser avec les jeunes patients. Les enfants des classes maternelles de l'agglomération dijonnaise peuvent venir faire soigner les bobos de leurs doudous les 12, 13 et 19, 20 Mars 2018 dans les locaux de l'UFR des Sciences de Santé. Franck Menestret les accompagne.
 

Les autres thèmes de 9h50 le matin du 20 Mars 2018

 

• Chronique jardinage


Avec l’hiver le gazon a beaucoup souffert. Notre jardinier, Rémi Monasse, nous donne quelques conseils pour en prendre soin et pouvoir en profiter cet été. Il est temps pour les jardiniers de retrousser leurs manches pour enlever la mousse et les mauvaises herbes, l’aérer en le scarifiant, l’enrichir avec de l’engrais et le réparer si besoin.
© Pixabay
© Pixabay

Le printemps est aussi le moment de la première tonte de l’année annonciatrice des beaux jours.
 

•Les femmes célèbres de Bourgogne-Franche-Comté : Odette de Champdivers


Marie-Thérèse Garcin, guide-conférencière, nous conte l’histoire d’Odette de Champdivers, maîtresse de Charles VI, "le roi fou". Elle reste dans l’histoire de France comme l’une des première favorites des rois de France à être reconnue. Elle naît vers 1390 dans le Jura et son père Odin de Champdivers est maître écuyer de Jean Sans Peur, duc de Bourgogne. Remarquée par Louis d’Orléans, frère du roi de France, Odette est introduite à la cour où elle devient "l’infirmière particulière du roi" et très vite sa maîtresse. Elle est la seule à pouvoir approcher Charles VI lors de ses crises de folie. A la mort du roi, en 1322, Odette de Champdivers quitte la cour et retourne dans sa famille.
 

• C’est votre tour est à Audincourt dans le Doubs


Depuis 2006, le 20 Mars est la journée internationale du macaron, créée par un grand pâtissier, Pierre Hermé. C’est l’occasion de déguster une délicieuse pâtisserie chez un pâtissier appartenant à l’association "Relais Desserts" en échange d’un don qui servira à financer la lutte contre une maladie orpheline.
© Pixabay
© Pixabay
La gourmandise pour une bonne cause ! Franck Menestret nous emmène à Audincourt où la maison Vergne participe à l’opération depuis ses débuts.











 

A lire aussi

Jura : des cartes en bois mondialement connues