• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Dimanche en politique Franche-Comté

Dimanche à 11h25
Logo de l'émission Dimanche en politique Franche-Comté

La fin des 35h a-t-elle sonné ?

Manifestation du 22 mai à Vesoul / © f3fc
Manifestation du 22 mai à Vesoul / © f3fc

En envisageant d’augmenter le temps de travail de ses salariés de Vesoul de 33 mn par jour sans hausse proportionnelle du salaire, la direction de PSA profite des ordonnances Macron pour remettre en cause les 35h. Est-ce justifié ? salvateur ? choquant ? Dimanche en Politique a lancé le débat.

Par Jérémy Chevreuil

7,8% de temps de travail en plus contre 2,8% d'augmentation de salaire.

Voilà la proposition de la direction de PSA à ses salariés de Vesoul.
Une remise en cause des 35h, indispensable pour "garantir l'avenir du site" selon les dirigeants du groupe automobile.
Vesoul est le centre mondial des pièces détachées de PSA, un secteur très concurrentiel.

Les salariés peuvent-ils se permettre de travailler plus sans gagner vraiment plus ?
Un accord local gagnant-gagnant est-il envisageable ?
Le gouvernement actuel va-t-il abattre définitivement un totem de gauche, les 35h ?

Re(voir) ce Dimanche en Politique Franche-Comté

Re(voir) Dimanche en Politique Franche-Comté : La fin des 35h a-t-elle sonné ?

Autour de Jérémy Chevreuil ont débattu :
  • Jean-Paul Guy, délégué syndical CFTC à PSA Vesoul
  • Alain Chrétien, maire de Vesoul (Agir-La droite constructive)
  • Martial Bourquin, sénateur du Doubs (Parti socialiste)
Le Medef Franche-Comté et l'UIMM ont également été sollicités.

Donnez-nous votre avis et posez dès maintenant vos questions à nos invités en remplissant le formulaire ci-dessous:




Page été : découvrir le canal du Nivernais en paddle