En Haute-Saône, le bonheur est-il dans les prés ?

On pourrait croire que la Haute-Saône est une terre principalement agricole, en raison de ses champs qui s’étendent à perte de vue. Certains disent que c’est ce caractère agricole qui a donné le surnom de « Haute-Patate » au département.
La tête à l'endroit découverte des jardins nomades
La tête à l'endroit découverte des jardins nomades © Seppia

C’est donc parti pour enquête approfondie pour découvrir si la Haute-Saône n’a pas autre chose à offrir que des visions de champs et de tracteurs ! 

Guillaume part enquêter sur place pour savoir si la Haute-Saône n’a pas autre chose à offrir que des visions de champs et de tracteurs ! C’est dans cet esprit aventurier qu’il monte à bord d’un canoë kayak avec Mylène pour découvrir l’Ognon, une rivière de 150 kilomètres qui se jette dans la Saône, sa faune, sa flore et le patrimoine époustouflant qui la borde.

Découverte de L'ognon en canoë dans La tête à l'endroit
Découverte de L'ognon en canoë dans La tête à l'endroit © Seppia

Après un bon effort sportif, Guillaume rencontre Jean-Pierre pour visiter le Château d’Oricourt. Datant du 12ème siècle, il s’agit du château fort le mieux conservé de Franche-Comté. Au fil des années à connu de nombreuses familles, notamment celle de Nicolas Rollin, chancelier du duc de Bourgogne, Philipe Le Bon ! Il accueille aujourd’hui 6 000 à 8 000 visiteurs par an et de nombreux évènements. 

Guillaume reprend ensuite la route pour accompagner Morgane et découvrir ses « Jardins nomades » où l’on retrouve des créations gustatives issues de mélange de la permaculture, d’herbes, de fruits …

Guillaume déguste les spécialités cultivées dans les jardins
Guillaume déguste les spécialités cultivées dans les jardins © seppia

Pour terminer cette enquête, il apprend que les champs ont aussi du bon, surtout quand ils sont cultivés avec amour.

Michel et Evelyne Devillers lui montrent que la Haute-Patate peut aussi donner la patate ! En visitant la ferme bio de They, il découvre de nouvelles manières de cultiver grâce à l’automatisation de la traie par exemple. Une visite animalière dans cette ferme qui a adopté la culture bio depuis plus de 30 ans !

Découverte de la ferme du futur à They
Découverte de la ferme du futur à They © seppi

Après son investigation, Guillaume en est persuadé : il n'y a donc pas que des patates en Haute-Saône

Ne manquez pas ce numéro inédit de La Tête à l’Endroit qui vous mène en Haute-Saône, à Quers (70), Villersexel (70), They (70), Oricourt (70)

Les enquêteurs sont formels, il n'y a pas que des patates en Haute-Saône
Les enquêteurs sont formels, il n'y a pas que des patates en Haute-Saône © seppia



En Haute Saône, le bonheur est-il dans les prés ?
présenté par Guillaume Pierre
réalisé par Marc PERROUD
diffusé dimanche 12 septembre à 12.55
sur France 3 Bourgogne-Franche-Comté

Un magazine disponible sur bfc.france3.fr et france.tv

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture bio agriculture économie agro-alimentaire culture nature histoire