Deux champions de kayak réalisent un documentaire pour dénoncer les effets du réchauffement climatique sur les rivières

Nicolas Caussanel et Marlène Devillez sont deux kayakistes de haut niveau. Pour dénoncer le dérèglement climatique et ses conséquences sur nos rivières, ils ont réalisé un documentaire : "Rivières : les sentinelles du réchauffement".
 

"Depuis 20 ans qu’on pagaye, on a vu nos rivières changer tous les jours". Nicolas Caussanel et Marlène Devillez sont respectivement champion d’Europe de kayak extrême et vice-championne d’Europe de kayak en style libre. Ces deux sportifs de haut niveau sont les premiers spectateurs de l’effet du réchauffement climatique sur nos rivières. "On a vu des rivières asséchées, des crues importantes", raconte Marlène Devillez.

Des phénomènes qui ont des conséquences sur la pratique même du kayak : "Dans nos disciplines, on a besoin de débit dans les rivières pour pouvoir pratiquer. Quand il y a des périodes de sécheresse, on est obligé de s’expatrier là où il y a de l’eau, en Norvège par exemple", continue Nicolas Caussanel.

Alors, ces changements, les deux sportifs ont décidé de les dénoncer, à travers un documentaire de 26 minutes, baptisé "Rivières : les sentinelles du réchauffement".
 


"Le Doubs asséché en septembre 2018 a été l’élément déclencheur. […] On a voulu embarquer le public dans notre kayak pour leur montrer la beauté des rivières mais aussi ce qu’il se passait au niveau du changement climatique", détaille Marlène Devillez.
 

Nous avons rencontré des gens directement impactés

Marlène Devillez

En plus de montrer les conséquences du réchauffement climatique sur nos rivières, le documentaire traite également des solutions apportées. "Nous sommes partis à la rencontre des gens. Nous avons voulu faire un documentaire positif sur les solutions qui existent", raconte la vice-championne. Elle continue : "Nous sommes allés voir des scientifiques pour nous expliquer le changement climatique et nous avons rencontré des gens directement impactés, des agriculteurs, des industriels. Toutes ces personnes ont trouvé des solutions pour s’adapter".
 
Un voyage à travers les rivières de Franche-Comté mais aussi du Chili, de la Norvège et des Cévennes que vous pouvez découvrir sur ce lien. L'accès au documentaire est de 2 euros pour 48 heures, avec possibilité d'acheter le film pour 6 euros. Les fonds récoltés reviendront à l'association Sentinelles de rivières.

Plus d'informations sur le site : riviereslessentinelles.fr