Cet article date de plus de 3 ans

L'instant champignons : le cortinarius orellanus

L’automne bat son plein et les champignons recommencent à tapisser nos forêts, mais ils ne sont pas tous comestibles. Pour vous aider à vous y retrouver voici l’instant champignons, qui met à l’honneur cette semaine le cortinarius orellanus.
Partir à la cueillette aux champignons est une tradition automnale. On ne vous communiquera pas la liste des bons petits coins de Franche-Comté, ce serait bien trop facile ! Mais avant de remplir votre panier des premiers fongus rencontrés, assurez-vous de connaître la variété de ces derniers. Certains, comme le cortinarius orellanus, sont toxiques. 
L'instant champignons : Cortinarius Orellanus ©France 3 Franche-Comté


Zoom sur le cortinarius orellanus

Méfiez-vous du cortinarius orellanus. Également appelé cortinaire couleur de rocou ou cortinaire des montagnes, il pousse aussi en plaine, le plus souvent sous les feuillus. 

Sa saveur douce, son odeur de radis et de pomme de terre ne doivent pas vous faire baisser la garde : ce champignon est mortel. Il est de couleur rouge orangé à brun, et son chapeau est souvent fendillée.Les premiers symptômes débutent environ une journée après l'ingestion, et évoluent après une à trois semaines en une insuffisance rénale aiguë, qui peut devenir chronique si le patient survie. Trente-cinq grammes suffisent à provoquer la mort d'un adulte.
 
Informations utiles
En France un quart des forêts sont gérées par l’ONF. Les trois quarts restantes appartiennent à des particuliers, et en principe il faut solliciter l'autorisation du propriétaire pour partir à la cueillette.
  • Le ramassage non autorisé est puni d'une amende pouvant aller jusqu'à 150 euros.
  • Si le ramassage est supérieur à 5 litres, l'amende peut aller jusqu'à 750 euros (Code forestier, art. R.331-2).
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature sorties et loisirs forêt