• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Le gilet jaune Patrick de Perglas, alias Gépy, a été reçu par le Premier ministre Edouard Philippe cet après-midi

Patrick de Perglas dit Gépy / © DR
Patrick de Perglas dit Gépy / © DR

Patrick de Perglas, le gilet jaune chalonnais en grève de la faim, voulait rencontrer le président de la République Emmanuel Macron. C'est finalement le Premier ministre qui a donné suite à ses demandes d'entretien.

Par Tiphaine Pfeiffer

La détermination sans faille de Patrick de Perglas semble avoir payé.
Après sept jours de marche et neuf de grève de la faim, le "gilet jaune" a été reçu par le Premier Ministre, Edouard Philippe.

Il a été reçu cet après-midi pendant quarante minutes en tête-à-tête.

C'est la première et la seule personne engagée dans le mouvement des gilets jaunes à avoir été reçue pour l'instant à Matignon.

L'homme ressort visiblement serein de cet entretien avec le Premier ministre. Il dit avoir le sentiment que "le Premier ministre est un être humain, un homme comme moi. Nous nous sommes assis tous les deux, nous avons tous les deux ouverts notre coeur. il a entendu mon message et il le fera passer au Président de la République."

Patrick de Perglas n'appelle pas les gilets jaunes à arrêter le mouvement tant qu'il n'y a pas eu de mesures concrètes.
Il demande à ce que la mobilisation se poursuive "sans violence, sans bloquer les gens dans les ronds-points. 
Je suis un pacifiste, avoir fait cela pour éviter une deuxième révolution."


Ecoutez sa réaction recueillie par Matthieu Rappez :



Une aventure incroyable

Parti à pied le 21 novembre de Chalon-sur-Saône en direction de Paris, Partick de Perglas était mobilisé depuis le début du mouvement des gilets jaunes. Surnommé Gépy, il s'était d'abord installé devant l'hôtel des Impôts de Chalon-sur-Saône et avait commencé une grève de la faim il y a 9 jours. 

En arrivant ce mercredi 28 novembre dans la capitale, il voulait rencontrer le président de la République, Emmanuel Macron, pour lui faire partager ses revendications.
Il n'avait pas pu franchir les grilles de l'Élysée, pas plus que les portes de l'Assemblée nationale. 
C'est donc le Premier ministre en personne qui l'a finalement fait appeler en début d'après-midi pour le recevoir.
Son passage dans l'émission C à vous l'a propulsé sous le feu des projecteurs mais Patrick de Perglas a d'ors et déjà expliqué qu'il souhaitait retrouver l'anonymat et qu'il avait recommencé à s'alimenter en quittant la cour de Matignon.

Demain, une rencontre est prévue entre Edouard Philippe et les représentants officiellement désignés par le mouvement.

A lire aussi

Sur le même sujet

Dijon : des lycéens s'agenouillent en soutien à ceux interpellés à Mantes-la-Jolie

Les + Lus