Coronavirus Covid-19 : Olivier Schneller, médecin généraliste de Haute-Saône est mort

Olivier  Schneller, médecin généraliste de Couthenans en Haute-Saône est décédé à l'âge de 68 ans. Il était hospitalisé depuis deux semaines à l'hôpital de Trévenans dans le Territoire de Belfort. Tristesse et colère dans son village.


 

Le centre hospitalier du Nord Franche-Comté à  Trévenans près de Belfort accueille des malades infectés par le coronavirus covid-19.
Le centre hospitalier du Nord Franche-Comté à Trévenans près de Belfort accueille des malades infectés par le coronavirus covid-19. © Lionel VADAM - maxPPP
Près d'Héricourt en Haute-Saône, la triste nouvelle s'est répandue parmi les habitants de Couthenans. Olivier Jacques Schneller, 68 ans, médecin généraliste de la commune est décédé dans la nuit du 22 au 23 mars. Une information confirmée par le maire du village Jean Perret-Gentil contacté par téléphone. "Il était malade depuis deux semaines, il avait été diagnostiqué comme étant positif au coronavirus. On le savait en réanimation, on avait eu des nouvelles rassurantes encore vendredi" nous explique le maire. La triste nouvelle est tombée ce matin annoncée par un membre de la famille.
 

"C'était un médecin de campagne, il a toujours répondu présent. C'était quelqu'un de très connu dans la village" ajoute l'élu. "Il était notre médecin, il ne comptait pas ses heures, il aurait pu prendre sa retraite, il continuait à travailler. Comment a-t-il été infecté au Covid-19, on l'ignore" ajoute le maire de Couthenans.

Coutthenans est une petite commune de 780 habitants tout près d'Héricourt. "On est à 40 minutes de Mulhouse, on a des personnes qui travaillent à Mulhouse, on est depuis l'Alsace à la porte d'entrée de l'Aire Urbaine Belfort-Montbéliard" explique le maire qui craint que la contamination du médecin ne soit liée aux nombreux cas de coronavirus dans le secteur mulhousien. Selon nos confrères de France Bleu, le médecin avait fermé son cabinet le 2 mars après avoir prévenu sa patientèle.

A Couthenans, le maire attristé par la nouvelle forcément, il sait que les obsèques du médecin devront se dérouler en tout petit comité sans possibilité aux habitants de lui rendre hommage. Un maire en colère aussi car ce jour en mairie est arrivé un courrier des services de l'Etat annoncant la probable fermeture d'une classe à la rentrée prochaine à Couthenans. "Les services de l'Etat n'ont rien à faire d'autre en ce moment" lance l'élu au téléphone. "Je suis en colère, on a des gens qui se battent dans les hôpitaux et les services de l'Etat profitent de cette période pour nous annoncer des fermetures de classes !" conclut-il.
 Sur les réseaux sociaux, les patients de ce secteur de la Haute-Saône rendent hommage au médecin. "Je suis profondément attristée de cette nouvelle. Il était un homme doux et patient, et avait toute ma confiance. Nous le regrettons tous déjà beaucoup. Pas seulement sous son titre de médecin. Courage et mes sincères condoléances à toute sa famille. Soyez tous fièrs de ce qu'il était" écrit une femme. "C'était mon docteur depuis mon enfance et celui de mon petit.. Un homme incroyable. Qu'il repose en paix" ajoute une autre patiente.

En France, au moins 4 médecins sont morts du coronavirus ces dernières heures. Un médecin urgentiste de 67 ans à Compiègne dans l'Oise, un gynécologue-obstétricien de 66 ans est décédé au CHU de Dijon où il avait été transféré. Enfin le macabre décompte, inclut aussi un généraliste de Moselle de 60 ans.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société