Saint-Valentin : comment Roselyne et Thierry ont trouvé l'amour sur la page Facebook... d'une gendarmerie !

Publié le
Écrit par Vanessa Hirson

C’est une publication sur la conduite accompagnée qui a fait se rencontrer Roselyne et Thierry. Ces deux internautes ont fait connaissance il y a deux ans sur la page Facebook de la gendarmerie de la Haute-Saône. Depuis, ils filent le parfait amour !

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Le 2 février 2020, la gendarmerie de la Haute-Saône publie un message sur sa page Facebook. La photo qui l’accompagne illustre à merveille ce qui s’est produit ensuite : deux personnes côte à côte, faisant chemin ensemble. Cette publication appelle à la vigilance et à la tolérance à l’égard des jeunes en conduite accompagnée. Parmi les commentaires, ce jour-là, deux internautes engagent très vite une conversation. Ils s’appellent Thierry et Roselyne.  

« Notre conversation allait dans le même sens mais après quelques commentaires postés, on s’est dit qu’il valait mieux passer en mode privé et notre conversation a continué via Messenger et sur d’autres sujets » détaille Roselyne.   

La rencontre devient réelle

Sept jours plus tard, le virtuel devient réel. Roselyne et Thierry se rencontrent physiquement. Ce fût aussi le jour de leur premier baiser échangé. Lui réside près de Gray, elle, à quelques kilomètres de Vesoul. Il a 45 ans, elle 37. Tous les deux sont séparés et ont des enfants.

« Ce qui m’a plu chez lui c’est son côté naturel, sa sincérité » explique Roselyne. « C’est le pur hasard, je suis arrivé sur une photo d’elle sur Facebook et elle était superbe. Et je suis tombé sous son charme » confie Thierry. Les deux tourtereaux ne vivent pas ensemble « c’est une force aussi car on a toujours ce même plaisir à se retrouver à chaque fois ».

Clin d'oeil de la gendarmerie de la Haute-Saône

Le 1er février 2022, Roselyne envoie un message à la gendarmerie de la Haute-Saône via… Facebook ! Elle leur raconte sa rencontre avec Thierry deux ans plus tôt, les remercie, et demande qu’un clin d’œil à leur rencontre soit faite sur le réseau social. Une demande reçue favorablement par la gendarmerie haut-saônoise, qui comme à son habitude, l'a fait avec une pointe d'humour en faisant référence à l'émission présentée par Karine Le Marchand, l'amour est dans le pré.

« Quand on a reçu ce message on a eu beaucoup d’émotion. On est souvent appelés dans la sphère familiale quand ça se passe mal et là, on a été les vecteurs d’une bonne chose. Il est vrai que cette page Facebook a une approche décalée par rapport à la rigueur habituelle et cet humour capte un public et des émotions différentes. On a plus de 40.000 abonnées et forcément ça suscite des conversations et des rencontres » annonce fièrement le commandant du groupement de gendarmerie de la Haute-Saône, le colonel Crampé.