Un camion-citerne transportant 25000 litres d'acide chlorhydrique se couche sur la route, sans perdre une seule goutte

Un camion transportant 25000 litres d'acide chlorhydrique s'est renversé sur la RD3 à Jussey (Haute-Saône) mercredi 22 mai 2024. Un périmètre de sécurité a été aussitôt mis en place. Tout risque de pollution est écarté. Le chauffeur a été testé positif aux stupéfiants.

L'accident est spectaculaire. Mais plus de peur que de mal. Un camion-citerne transportant 25 000 litres d'acide chlorhydrique s'est renversé vers 11h ce mercredi 22 mai 2024 sur la route départementale 3 à Jussey (Haute-Saône), en direction de la commune de Raincourt.

Compte tenu de la dangerosité du produit, un périmètre de sécurité a aussitôt été mis en place. "La citerne n'a pas été percée", précisent les sapeurs-pompiers arrivés très vite sur les lieux. Tout risque de pollution est écarté. Seul un léger goutte-à-goutte au niveau du "trou d'homme" a dû être contenu grâce à un bac anti-acide.

L'accident a mobilisé une vingtaine d'hommes, venus des centres de secours de Jussey, Vesoul et Port-sur-Saône, et bien sûr de la cellule d'intervention chimique. Le chauffeur du poids lourd, légèrement blessé, a été évacué vers l'hôpital de Vesoul.

"Le dépotage n'est pas terminé, il a fallu faire venir un camion-citerne depuis Bâle en Suisse pour vidanger et récupérer l'acide, cela prend du temps", ajoute-t-on au SDIS 70. Les opérations de transvasement et de relevage du camion accidenté pourraient encore durer jusqu'à 21 ou 22 heures.

Une déviation a été mise en place, indique la préfecture de Haute-Saône. Le camion venait de Belgique et devait livrer son chargement à l'entreprise Conflandey Industries.

On ignore pour l'instant les circonstances exactes de l'accident et pourquoi le chauffeur a perdu le contrôle de son véhicule. Les gendarmes ont procédé à un contrôle d'alcoolémie qui s'est avéré négatif mais un test salivaire aurait révélé la présence de stupéfiants, rapporte L'Est-Républicain.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité