Histoire : la vie des mineurs se raconte au Musée de la mine à la Machine dans la Nièvre

Le Musée de la mine à la Machine (Nièvre) propose de découvrir l’histoire minière du Moyen-âge jusqu’à la révolution industrielle. Une exposition temporaire revient sur le passé de la commune avec une immersion dans le Puits des Glénons, lieu de travail des mineurs.

Ouvert depuis 1983, le Musée de la mine, installé dans la commune de La Machine retrace l’histoire du charbon et le quotidien des mineurs. Le charbon a été pendant 200 ans la principale ressource de cette ville de la Nièvre. Le lieu de mémoire est installé dans les anciens locaux administratifs des Houillères. Nous l'avons visité ce mardi 17 août.

À la découverte du musée

La Machine tient son nom d’un ingénieur belge, Daniel Michel. Il a installé un manège à chevaux sur un des puits d’exploitation en 1689. Le but était de faire circuler verticalement le charbon, les matériels et les mineurs. Cet objet fut nommé "la machine", donnant son nom à cette ville nivernaise.

À voir également lors de la visite du musée, une salle des fossiles ou encore une reconstitution des logements des mineurs au début du XXe siècle. "Les visiteurs peuvent voir des collections d’anciens mineurs. Des marteaux-piqueurs, des anciens outils et comment les mineurs travaillaient au fond de la mine", nous explique Nicolas Dumont, agent touristique du Musée de la mine.

Comme chaque année, le musée propose une exposition temporaire. En 2021, le thème est "Aux origines de la Machine" qui se penche sur l’histoire de cette commune avec des anciennes cartes et des panneaux qui détaillent l’exploitation du charbon.

Après le musée, descente dans le puits où travaillaient les mineurs

La visite de ce patrimoine local se répartit alors en deux sites : le musée en lui-même et le Puits des Glénons. Situé à 500 mètres de l’ancien siège des Houillères, l'antre constituait le lieu de travail des mineurs.

En y pénétrant, on peut découvrir sur 1, 300 kilomètres les conditions difficiles dans lesquelles travaillaient les mineurs. Pour cette excursion, le musée fournit des casques et des lampes. "On est assez à l’étroit parce que les mines  de charbon en général ce n’était pas de galeries immenses. […] C’était 8 heures de travail dans les mines en présence de la chaleur", raconte Nicolas Dumont.

Interview de Nicolas Dumont, agent touristique au musée de la mine. ©Bamba Gueye/ France Télévisions

Le musée est ouvert tous les jours de 14 h 00 à 19 h 00 jusqu’au 15 septembre 2021 et tous les dimanches du 16 septembre au 31 octobre 2021 de 14 h 00 à 18 h 00. Comptez 6 euros pour un adulte et 3 euros pour les enfants.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture histoire musée