VIDÉO. Trois enfants en route vers l'école aperçoivent un loup : “Maman, un loup dans le Jura !”

durée de la vidéo : 00h00mn12s
Le 29 avril, une maman et ses trois enfants ont aperçu ce loup sur la commune de la Pesse, une rencontre extraordinaire pour cette famille. ©DR

La vidéo ne dure que 12 secondes. Mais les images resteront gravées à jamais pour cette famille du Haut-Jura. Lundi 29 avril 2024, Swanny et ses enfants rejoignaient l’école en voiture. Sur la commune de La Pesse, ils ont eu la chance de voir un loup en vrai, dans la nature. Et pas dans un zoo.

La fin des vacances avait sonné pour Sylia (7 ans), Félix (4 ans) et Lily (3 ans). Peu avant 9 heures, ce lundi 29 avril, leur mère les emmène à l’école. Quand Swanny repère un loup sur le bord de la route entre La Pesse et Les Moussières. “Il a traversé devant moi. Et il est resté là une à deux minutes” confie Swanny à France 3 Franche-Comté.

Dans la voiture, les enfants n’en croient pas leurs yeux

 

Sylia que l’on entend sur la vidéo, la plus grande, réalise tout de suite qu’elle est en train de vivre une incroyable rencontre.  “C'est un loup, quand même un loup dans le Jura !” : dans les mots de cette petite fille, la fierté de vivre sur un territoire où le loup a fait son retour.

Au moins trois meutes sont installées dans le massif du Jura. Et en ce printemps, les loups ont été aperçus plusieurs fois par des habitants. Les meutes évoluent. De jeunes loups se cherchent un territoire et une future compagne. Félix du haut de ces 4 ans aurait voulu caresser ce loup croisé en chemin. Il faut dire que l’animal ne montre aucun signe d’agressivité. Et semble curieux de ces humains qui l’ont repéré.

C’était génial. C’est rare de voir des moments comme celui-là. En plus, on allait à l’école. Tout le monde était super content dans la voiture.

Swanny, mère de trois enfants

À lire aussi : Un loup aperçu dans un petit hameau du Jura près d’une ferme

C’est bien un loup qu’ont vu ces enfants 

La jeune maman a aussitôt partagé pour ses proches la vidéo de cette improbable rencontre sur une story Instagram. Une vidéo reprise rapidement par la presse spécialisée chasse et la page facebook non au loup. Un crève-cœur pour Swanny qui est persuadée que le loup, espèce protégée par la Convention de Berne a sa place dans les montagnes du Jura. Et qu'il faut s'habituer à partager le territoire avec lui.

A lire aussi : Des ânes pour se proteger du loup, pourquoi des agriculteurs tentent l'expérience

Patrice Raydelet, président du pôle grands prédateurs à qui nous avons soumis cette vidéo confirme. "C’est bien un loup", dit-il. Plusieurs critères permettent de faire la différence entre un chien en loup, notamment une queue de petite taille, et des oreilles courtes aux formes arrondies. Selon lui, le comportement de ce loup est tout à fait normal.

À lire aussi : Loup ou chien, cinq critères pour vous aider à faire la différence

Sur les réseaux sociaux, les défenseurs du loup et ses détracteurs s’opposent à chaque fois qu’un loup est signalé. Merveilleuse rencontre pour les uns, loup à abattre pour les autres. Swanny regrette, elle, que le poids des croyances, de l’histoire véhicule encore cette image négative du loup. 

1104 loups en France

En France, l’Office français de la Biodiversité a estimé qu’il y avait 1104 loups en France en 2023. Le plan national loup pour 2024-2029 prévoit une meilleure indemnisation des éleveurs en cas d’attaques sur les troupeaux, une simplification des tirs, et un budget renforcé pour aider les agriculteurs à se doter de moyens de protection. 

En 2023, le loup a été identifié comme responsable de 252 attaques en Bourgogne-Franche dont 37 sur la Franche-Comté.

Pour l’année 2024, 209 loups pourront être abattus en France en cas d’attaques. C’est 19% de la population de loups qui pourra ainsi être prelevée avec des conditions bien précises pour le faire.

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité