Jura : la Pyrale du buis menace la production de miel

La Pyrale du buis, sous forme de papillon menace les fleurs et les abeilles. / © France 3
La Pyrale du buis, sous forme de papillon menace les fleurs et les abeilles. / © France 3

Les apiculteurs du Haut-Jura s’inquiètent : un petit papillon, la Pyrale du buis, dévore les fleurs habituellement prisées des abeilles. La récolte pourrait être divisée par deux sur certaines exploitations.
 

Par P.S.

Des buis dévorés et des abeilles en manque de fleurs à butiner. Après le Doubs et la région de Dole, le Haut-Jura connaît aussi les ravages de la Pyrale. Première conséquence : la récolte de miel pourrait être divisée par deux pour cette apicultrice.

Le manque de pollen affaiblit aussi les abeilles à la veille de l'hiver. Au printemps prochain, chaque ruche pourrait perdre un tiers de sa population.
Jura : la Pyrale du buis menace la production de miel
Intervenants : Sandrine Bar, apicultrice à Charchilla (Jura) // Laurent Rebillard, biologiste à la fédération régionale de lutte contre les organismes nuisibles (FREDON) Reportage : Quentin Duval, Hugues Perret

La Pyrale est un papillon blanc originaire d'Asie, si la chenille détruit le buis, le papillon envahit par milliers les rues des villages. Un nuisible apparu pour la première fois dans notre région en 2013. Difficile de lutter contre la Pyrale à grande échelle, mais des biologistes élaborent de nouvelles techniques.

"En fonction du cycle biologique on va positionner des traitements de lutte contre la chenille, autorisé en agriculture biologique. Au niveau du papillon, on peut utiliser des pièges aux phéromones. Et enfin, on peut introduire des micro-guêpes, parasites des œufs de Pyrale", précise Biologiste à la fédération régionale de lutte contre les organismes nuisibles (FREDON).

L'invasion des papillons devrait toucher à sa fin avec les températures plus fraîches, mais les chenilles devraient passer l'hiver en hibernation et reprendre leur activité au printemps prochain.
 

Sur le même sujet

Protection des chauves-souris : le Conservatoire d'Espaces Naturels de Bourgogne lance un appel aux dons

Les + Lus