L'actualité de la semaine en Franche-Comté, du 26 octobre au 1er novembre

En 8 images, les 8 faits marquants de l'actualité de la semaine en Franche-Comté.

© France 3 Franche-Comté / Vanessa Hirson
Hommage à un fusillé souriant, grève chez Solvay, condamnation d'une militante de la confédération paysanne, incendie d'un château ou encore le miel de Franche-Comté 2014... A vous de cliquer pour tout savoir !

Il a été sérieusement blessé pour avoir voulu empêcher le cambriolage de l'école. A Courchaton, en Haute-Saône, le maire a été frappé à coups de pied de biche. Les trois cambrioleurs présumés ont été mis en examen. L'un d'entre eux a été incarcéré.
Il a été sérieusement blessé pour avoir voulu empêcher le cambriolage de l'école. A Courchaton, en Haute-Saône, le maire a été frappé à coups de pied de biche. Les trois cambrioleurs présumés ont été mis en examen. L'un d'entre eux a été incarcéré. © France 3 Franche-Comté / J-S Maurice
Bientôt orphelin de Peugeot, le FC Sochaux n'a toujours pas trouvé de repreneur. Six mois après l'annonce de la marque au lion d'abandonner l'équipe qu'elle a fondée il y a 86 ans...
Bientôt orphelin de Peugeot, le FC Sochaux n'a toujours pas trouvé de repreneur. Six mois après l'annonce de la marque au lion d'abandonner l'équipe qu'elle a fondée il y a 86 ans...
L'abeille, première ouvrière de la biodiversité, est en danger. Le constat est sans appel : la récolte de miel 2014 en Franche-Comté est très faible. En cause : pesticides, parasites et dérèglement climatique.
L'abeille, première ouvrière de la biodiversité, est en danger. Le constat est sans appel : la récolte de miel 2014 en Franche-Comté est très faible. En cause : pesticides, parasites et dérèglement climatique. © France 3 Franche-Comté
Le château de Buclans a été détruit par un incendie. Le feu a ravagé la bâtisse, située sur la commune de Saint-Lupicin, dans le Jura. Par chance, les occupants étaient absents.
Le château de Buclans a été détruit par un incendie. Le feu a ravagé la bâtisse, située sur la commune de Saint-Lupicin, dans le Jura. Par chance, les occupants étaient absents. © France 3 Franche-Comté / Vanessa Hirson
SOS Amitié lance un appel aux bénévoles, en Franche-Comté. Ils sont 40 dans la région à donner de leur temps pour écouter et soulager ceux qui sont en détresse. L'association a besoin de recruter de nouveaux écoutants, pour compenser les départs.
SOS Amitié lance un appel aux bénévoles, en Franche-Comté. Ils sont 40 dans la région à donner de leur temps pour écouter et soulager ceux qui sont en détresse. L'association a besoin de recruter de nouveaux écoutants, pour compenser les départs. © MAXPPP
Dominique Henry, une agricultrice du Haut-Doubs, comparaissait à Amiens avec d'autres militants de la confédération paysanne. La justice leur reprochait d'avoir dégradé le chantier de la ferme des Mille Vaches, dans la Somme. Dominique Henry est condamnée à 4 mois de prison avec sursis.
Dominique Henry, une agricultrice du Haut-Doubs, comparaissait à Amiens avec d'autres militants de la confédération paysanne. La justice leur reprochait d'avoir dégradé le chantier de la ferme des Mille Vaches, dans la Somme. Dominique Henry est condamnée à 4 mois de prison avec sursis. © France 3 Franche-Comté
Dans deux mois, 633 salariés de Solvay passeront sous le giron de la co-entreprise Solvay/Ineos, sur fond de vente de la branche PVC du groupe. Quelles conséquences pour leurs salaires, leurs conditions de travail ? Quelles garanties en cas de plan social ? Les syndicats de Solvay ont appelé les salariés à la grève générale.
Dans deux mois, 633 salariés de Solvay passeront sous le giron de la co-entreprise Solvay/Ineos, sur fond de vente de la branche PVC du groupe. Quelles conséquences pour leurs salaires, leurs conditions de travail ? Quelles garanties en cas de plan social ? Les syndicats de Solvay ont appelé les salariés à la grève générale. © France 3 Franche-Comté
Il s'appelait Georges Blind.  70 ans après sa mort, son sourire face aux bourreaux est devenu célèbre. Malgré la menace des armes, il n'avait pas trahi ses camarades de la résistance. Un hommage lui a été rendu à Belfort.
Il s'appelait Georges Blind. 70 ans après sa mort, son sourire face aux bourreaux est devenu célèbre. Malgré la menace des armes, il n'avait pas trahi ses camarades de la résistance. Un hommage lui a été rendu à Belfort.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rétro