• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Les maires ruraux de France ouvrent leur mairie pour recevoir les doléances de leurs habitants

© Christophe Petit Tesson/MAXPPP
© Christophe Petit Tesson/MAXPPP

L'Association des Maires Ruraux de France propose aux élus d'ouvrir leur mairie le samedi 8 décembre pour recueillir les doléances et les propositions de leurs concitoyens. Cette opération "Mairie ouverte" déjà annoncée dans plus de 50 communes de Haute-Saône.

Par Isabelle Brunnarius

A Lavoncourt,  le maire Jean-Paul Carteret, est particulièrement occupé aujourd'hui. Vice-président de l' Association des Maires Ruraux de France, il vient de décider avec les confrères du bureau de l'AMRF, de lancer une opération particulièrement symbolique. Il ne s'agit pas de se substituer aux Gilets jaunes mais plutôt de jouer pleinement leur rôle de corps intermédiaires. Un rôle dont les élus ruraux se sentent de plus en plus dépossédé : transfert de compétences, éloignement des services publiques.. "C'est l'addition des peines en milieu rural" déplore Jean-Paul Carteret. Sans pour autant endosser le gilet jaune, ce maire veut "être un relai de ce manque de considération". Son association a récemment été reçue par le Premier ministre Edouard Philippe. A cette occasion, Jean-Paul Carteret lui a indiqué que les maires ruraux étaient "le dernier rempart à leurs côtés pour sauver la république". 

Le maire de Lavoncourt précise qu'il va proposer à son conseil municipal d'ouvrir la maire ce samedi de 10h à 12h. Dans un mail adressé à ces confrères de Haute-Saône, Jean-Paul Carteret rappelle :

La situation de notre pays cristallisée aujourd’hui par le mouvement social en cours nous amène à agir pour permettre à chacun de nos concitoyens d’exprimer verbalement leur colère. L’aggravation de la situation est tangible et nous avons tous suivis les événements. Leurs débordements impose de prendre des initiatives. Aux réseaux sociaux qui excluent et attisent les tensions, nous proposons que le contact humain soit privilégié. Nous devons utiliser notre proximité pour déboucher la surdité de nos gouvernants.  
Les corps intermédiaires que sont les partis politiques, les syndicats, les institutions parlementaires ne sont plus écoutés ni considérés par la population. Dans ce contexte de défiance généralisée, le.la maire et l’institution municipale reste encore un vecteur de transmission, de représentation, d’interface possible entre les citoyens et le Gouvernement et son administration d’Etat, ainsi que le Parlement. Un maire doit être sans arrêt un passeur auprès de ses administrés. Restons dans ce rôle, fermes, déterminés mais avec le bon sens que beaucoup ont définitivement perdus !

Pour Jean-Paul Carteret, dont l'association est représentée dans tous les départements de Bourgogne et de Franche-Comté (sauf le Jura et le Territoire-de-Belfort), on assiste aujourd'hui à "une révolte des territoires". 
L'élu rappelle que "depuis bien longtemps, les Maires Ruraux de France tirent la sonnette d’alarme … cela nous donne une légitimité pour recueillir aujourd’hui les doléances de nos concitoyens parce que nous comprenons leurs attentes, leurs espoirs aussi, nous vivons au milieu d’eux et sommes « la » proximité…".

Ces doléances et propositions seront transmises à l’AMRF qui en réalisera une synthèse dans chaque département. Ces réflexions seront ensuite remises au Gouvernement et au Parlement. 

Voici la liste, non exhaustive, des premières communes qui ont répondu à l'appel :
  • AILLEVILLERS 
  • ANCIER
  • ATHESANS-ETROITEFONTAINE
  • AUTET
  • BLONDEFONTAINE
  • BOUHANS-ET-FEURG
  • BRESILLEY
  • BREVILLIERS
  • BUCEY-LES-GY
  • CEMBOING 
  • CHENEBIER
  • COLOMBE LES VESOUL
  • COLOMBIER
  • CONFLANS-SUR-LANTERNE
  • CORBENAY
  • COUTHENANS
  • CUBRY-LES-FAVERNEY
  • ECROMAGNY
  • FAUCOGNEY-ET-LA-MER
  • FONDREMAND
  • FONTAINE LES LUXEUIL
  • FRAHIER-ET-CHATEBIER
  • GRAY-LA-VILLE
  • GY
  • LANTERNE-ET-LES-ARMONTS (la)
  • LAVONCOURT
  • LIEVANS
  • MARNAY
  • MELISEY
  • MENOUX
  • MONTESSAUX
  • NEUREY LES LA DEMIE
  • ORMOY
  • PESMES
  • RADDON
  • RENAUCOURT
  • SAULNOT
  • SAINT BARTHELEMY
  • SAINT BRESSON
  • SAINT LOUP SUR SEMOUSE
  • VELLOREILLE LES CHOYE
  • VOLON
  • VOUHENANS
  • VY LES LURE

Sur le même sujet

Dijon : des lycéens s'agenouillent en soutien à ceux interpellés à Mantes-la-Jolie

Les + Lus