• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Marine Le Pen - Florian Philippot : une semaine avant leur premier affrontement politique

Marine Le Pen et Florian Philippot il y a un an, lors d'une convention du parti à Paris.
Image MaxPPP de Christophe Petit Tesson
Marine Le Pen et Florian Philippot il y a un an, lors d'une convention du parti à Paris. Image MaxPPP de Christophe Petit Tesson

Hasard du calendrier, Marine Le Pen et Florian Philippot se retrouvent dans la même région ce 20 janvier, en Bourgogne-Franche-Comté. Dans une semaine, ils s'affronteront politiquement sur nos terres lors de la législative partielle dans le Territoire de Belfort.

Par Sofian Aissaoui

Marine Le Pen et Florian Philippot mènent désormais leur combat politique chacun de leur côté. La première reste la présidente d'un parti ayant rassemblé 35% des voix lors de la dernière élection présidentielle. Le deuxième lance son propre mouvement, Les Patriotes. Certaines figures emblématiques du Front national, comme Sophie Montel, l'ont rejoint.


La fin d'un couple politique

Ils étaient inséparables avant la présidentielle de mai 2017. Marine Le Pen était alors une cheffe de parti dont le bras droit, Florian Philippot, n'était jamais bien loin. L'influence de cet ancien énarque sur la présidente du Front national en irritait certains. Car Florian Philippot avait, plus que quiconque, l'oreille de Marine Le Pen.

Le second tour aura pourtant eu raison de leur coup de foudre politique. Mal préparée, confuse, dissipée... Marine Le Pen a raté son débat. Aujourd'hui, la rupture est actée entre les deux anciens complices.

Alors que Marine Le Pen se tourne désormais vers la frange la plus droitière de son parti, Florian Philippot a quant à lui lancé son propre mouvement, Les Patriotes. Ce sont aujourd'hui deux souverainismes qui se font face. Leur première bataille politique aura lieu dans notre région le 28 janvier prochain.

Et si le séisme avait vraiment lieu ?

« Si nous arrivions devant, ce serait déjà un séisme politique » déclarait Florian Philippot à nos confrères de l'Est Républicain. Le 28 janvier prochain, à l'occasion de la législative partielle sur le territoire de Belfort, deux courants d'extrême-droite s'affronteront pour la première fois : le Front national et les Patriotes.


Le parti de Marine Le Pen sera représenté par Jean-Raphaël Sandri. Il avait récolté 17,50% des voix lors de la dernière élection. Du côté des Patriotes, mouvement lancé par Florian Philippot en septembre 2017, ce sera Sophie Montel qui représentera le parti.

Sur le même sujet

Dijon : les gilets verts, des médiateurs au service des usagers

Les + Lus