Meurtre d'une prostituée en Suisse : le suspect sera jugé devant les assises du Doubs

Le corps de la jeune femme, lacéré de coups de couteau avait été découvert le 15 décembre 2016 par des bûcherons au Frasnois (Jura). Un habitant du Haut-Doubs a été confondu  par les enquêteurs, il nie les faits mais sera renvoyé devant les assises. 

Le portrait robot de la femme retrouvée nue et défigurée le 15 décembre 2016 dans la forêt du Frasnois (Jura)
Le portrait robot de la femme retrouvée nue et défigurée le 15 décembre 2016 dans la forêt du Frasnois (Jura) © France 3 Franche-Comté
Mihela Miloiu, 18 ans a longtemps été l'inconnue du Frasnois. Il aura fallu un an aux enquêteurs pour mettre un nom et un visage sur le corps découvert en contrebas de la route départementale 39 dans le Jura. Un visage méconnaissable, fracassé par de multiples coups.

Selon le journal Le Progrès, trois ans après la macabre découverte, l'instruction de l'affaire est close. L'habitant de 32 ans du Haut-Doubs qui avait passé la soirée avec la jeune prostituée sera bien jugé devant la cour d'assises du Doubs à Besançon. Le procès pourrait avoir lieu fin 2020 ou début 2021.

C'est une tache de sang puis la carte d'identité de la jeune femme retrouvée par une promeneuse à Sullens en Suisse qui ont permis aux enquêteurs d'avancer. 

Fin 2017, un an après la découverte du corps, le Procureur de la République de Besançon Etienne Manteaux avait annoncé qu'un suspect avait été interpellé et mis en examen.

L'homme qui travaillait à Lausanne a été confondu par les enquêteurs, car il s'était fait poser des points de suture à une main la nuit de la disparition présumée de la jeune femme, le 29 novembre 2016. L'homme a expliqué lors de sa garde à vue s'être blessé après un accident avec un chevreuil. Son ADN a pourtant été retrouvé sur le corps de la victime déposé en contrebas d'une route du Jura. Selon son avocate, l'homme nie toujours les faits, mais reconnaît avoir eu un rapport sexuel avec la jeune femme. Il mettrait en cause deux personnes qui auraient agressé la prostituée avant de le contraindre à dissimuler le corps. 

Devant les assises du Doubs, l'homme encourt une peine à perpétuité pour meurtre. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société suisse international
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter