Match à guichets fermés, ferveur en ville : tout Nevers est derrière l'USON avant les barrages de Pro D2

L'USON Nevers Rugby affrontera Vannes en barrage ce jeudi 11 mai à 21 h au Stade du Pré Fleuri. Un match déterminant pour envisager une accession en Top 14. Les supporters neversois l'ont bien compris et seront là pour pousser leur équipe.

Et si c'était la bonne année pour que l'USON monte en Top 14 ? Les rencontres à venir seront déterminantes, mais il faudra passer par le barrage contre Vannes, 5e de la saison régulière, juste derrière les Nivernais, avant de penser aux phases finales.

Le match se jouera à guichets fermés, les 7 356 places sont réservées et prêtes à accueillir les supporters qui n'attendent que ça.

4 500 places vendues en 2 heures

Florie Lamy est chargée de billetterie et d’évènementiel au club. Elle reconnaît les avantages d’une telle ferveur au micro de Rémy Chidaine et Sophie Hémar : “C’est important d’avoir le seizième homme pour ce match de barrage contre Vannes, qui, on l’espère sera victorieux"

Les places pour les abonnés ont été rendues disponibles vendredi 5 mai, après le match contre Montauban, et la priorité leur a été laissée jusqu’au lundi 8 mai à 14h. Deux heures plus tard, 4 500 places étaient déjà vendues, preuve de l’excitation pour ce match de barrage, déterminant pour la montée en Top 14 (le plus haut niveau du rugby français).  

“Je pense que (la bonne fin de saison) ça fait venir les gens au stade, ça et le beau temps qui s’annonce”, assure-t-elle en souriant.  

Les Neversois derrière leur équipe

Les Neversois n’ont pas attendu pour acheter leurs billets, de peur de rater l’évènement tant attendu. “C’est important pour Nevers, donc c’est important pour moi. C’est un bel évènement et on se doit de soutenir ce qu’on a de bien à Nevers !” s’enorgueillit une habitante aux abords du Stade du Pré Fleuri.  

Un abonné un peu plus loin ne manquerait ça pour rien au monde : “Ça fait des années qu’on suit l’USON, on espère une belle performance pour demain”.

“Si l’on ne vient pas à ce match-là, je pense qu’on ne viendra jamais”, s’amusait un autre détenteur du précieux sésame.  

La solution de secours pour les retardataires

Sur les 33 000 habitants de Nevers et sur les 65 000 de l’agglomération, certains n’ont pas pu se procurer l’un des 7 356 tickets d’entrée.

"On n’a pas vocation à diffuser les matches, mais ça nous semblait naturel vu la ferveur qu’il y a autour du rugby à Nevers.”

Jérémy Leva

restaurateur à Nevers

Jérémy Leva est restaurateur dans la commune nivernaise a la solution pour les retardataires : “C’est aussi convivial dans un bar que dans le stade. On n’a pas vocation à diffuser les matches, mais ça nous semblait naturel vu la ferveur qu’il y a autour du rugby à Nevers.”  

Les matches suivants seront aussi diffusés. Si les performances sportives sont au rendez-vous, l’établissement envisage même de retransmettre régulièrement les rencontres de l’USON, peut-être en Top 14, l’année prochaine.