• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Notre-Dame de Paris : des images de drone prises par une entreprise de la Nièvre

L’entreprise Apex Drone, basée dans la Nièvre, a eu le privilège de filmer l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame de Paris avec des drones en 2017.
L’entreprise Apex Drone, basée dans la Nièvre, a eu le privilège de filmer l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame de Paris avec des drones en 2017.

L’entreprise Apex Drone, basée dans la Nièvre, a eu le privilège de filmer l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame de Paris avec des drones. Des images exceptionnelles qui ont valeur de témoignage depuis l’incendie qui a ravagé le monument.
 

Par B.L.

La date du lundi 15 avril 2019 restera dans les mémoires comme le jour où Notre-Dame de Paris s’est embrasée.
Cet événement dramatique a été diffusé en direct par les télévisions du monde entier.

 


Mais, il existe des images qui permettent de redécouvrir Notre-Dame, comme on ne la verra peut-être plus jamais à l'identique.
Elles ont été prises par la société Apex Drone, qui est basée à l’aéroport de Nevers. Elle propose des formations théoriques et pratiques où l’on apprend notamment à piloter des drones professionnels. La société est spécialisée dans l'imagerie aérienne : elle travaille pour le cinéma, la télévision, les collectivités locales, le BTP, l’agriculture, la sécurité…
 

 

"Une aventure fantastique"


En 2017, on lui avait confié une mission à Notre-Dame de Paris. Il s’agissait de photographier un immense tapis de chœur de 200 mètres carrés qui avait été déroulé exceptionnellement dans la cathédrale.

Ce tapis en laine, qui conservé dans les réserves, est exposé très rarement. Il a été sorti par exemple lors de la visite du pape Jean-Paul II en France en 1980.


"Techniquement c'était compliqué, un peu stressant, intimidant mais c’était une aventure fantastique", se souvient Laurent Byrs, le président d'Apex Drone. Les professionnels nivernais, équipés de drones et d’un ballon dirigeable, avaient  immortalisé cette pièce de collection en prenant environ 200 clichés et en tournant une douzaine de vidéos.

Ces images donnent "une autre perspective et des points de vue que personne n’avait pu voir, sauf peut-être les bâtisseurs quand ils avaient encore leurs échafaudages à l’intérieur".

 

Le reportage de Rémy Chidaine. Antoine Roynier et Hugo Piguet avec Laurent Byrs, président d'Apex Drone

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Retraites : Marie-Calire Roussel

Les + Lus