"Notre projet n'est ni négligé, ni négligeable" : fuites, infiltration d'eau... cette église de la Nièvre sera finalement sauvée

La Fondation du patrimoine a dévoilé le 25 avril les 100 premiers bénéficiaires de sa collecte pour les édifices religieux. L'église Saint-Pierre-aux-Liens de Saint-Pierre-du-Mont (Nièvre) en fait partie. Un soulagement pour le village, où les habitants "sont très liés à leur église".

Elle se dresse fièrement sur sa colline depuis le 16ème siècle. À Saint-Pierre-du-Mont (Nièvre), l'église paroissiale de Saint-Pierre-aux-Liens est un passage du chemin de Compostelle... et, depuis ce 25 avril, l'une des 100 premières bénéficiaires de la collecte en faveur du patrimoine religieux, initiée par la Fondation du patrimoine.

Concrètement, la commune pourrait recevoir un coup de pouce de 25 000 euros pour la restauration de son église. Une somme plus que bienvenue car l'édifice se trouve dans un état particulièrement préoccupant - à tel point que son accès au public est interdit depuis trois ans.

"Le toit commençait à fuir. On a beaucoup de vent, donc tous les jours on ramassait des tuiles qui se décollaient et s'envolaient", détaille Jean-Jacques Mey, le maire de Saint-Pierre-du-Mont. "L'eau qui rentrait dans l'église commençait à salir les murs, comme elle n'était plus hermétique. Un jour ou l'autre, ça allait être complètement inondé."

"Une fierté d'avoir été sélectionnés"

Résultat, une première phase de travaux a été lancée il y a quelques mois. L'objectif était avant tout de rénover la toiture, devenue, au fil des ans, poreuse et cassante. "L’ancienne couverture était faite de shingle, une sorte de tuile américaine qui n’était pas du tout adaptée pour ce genre d’édifices", note l'élu. "À l'époque, c'était moins cher. Mais ça va nous obliger à la faire deux fois."

Un état de grande vulnérabilité qui a toutefois permis au bâtiment d'être retenu par la Fondation du patrimoine pour sa collecte. "L'église en coche toutes les cases, car la collecte s'adresse d'abord aux édifices qui sont dans des petites communes rurales", explique Pierre Boussard, délégué de la fondation du patrimoine de la Nièvre.

Cette église n'est pas protégée, ni inscrite ni classée, donc la commune se retrouve seule pour financer les travaux.

Pierre Boussard,

délégué de la fondation du patrimoine de la Nièvre

Une bonne nouvelle pour les habitants, qui restent "très liés à leur église", indique Jean-Jacques Mey. "C'est un patrimoine qui est très important pour eux. Donc c'est une fierté d'avoir été sélectionnés, ça montre que notre projet n'est ni négligé, ni négligeable."

Pour rappel, trois autres églises de Bourgogne recevront elles aussi une aide de la Fondation du patrimoine : l'église Saint-Médard d'Urcy (Côte-d'Or), l'église Saint-Ferréol de Curgy (Saône-et-Loire) et l'église Saint-Martin d'Aillant-sur-Tholon de Montholon (Yonne).

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité