Salon de l'agriculture : le meilleur taureau charolais de France vient de la Nièvre !

Redoutable, un taureau de 4 ans, a remporté ce dimanche 25 février le concours national de la race charolaise. Ses éleveurs, basés dans la Nièvre, sont euphoriques.

A l'annonce du résultat, ils fondent en larmes et se tombent dans les bras. Rosanne et Loïc, le couple d'éleveurs, leurs parents et tous leurs proches venus les soutenir sur le grand ring du Salon de l'agriculture, sont aux anges : c'est la récompense de plusieurs années de travail.

Ce dimanche 25 février, leur taureau Redoutable, âgé de 4 ans, a remporté la finale du concours national de la race charolaise, qui récompense les meilleurs représentants de France. "Je ne réalise pas !" lance Rosanne Lemaitre à son père, depuis le podium. "C'est extra, super. Je n'ai pas de mots", sourit la soeur de l'éleveuse. 

Les juges ont récompensé "les bons aplombs, le potentiel exceptionnel" de ce taureau "très impressionnant". Une immense fierté pour ses propriétaires : "On est très, très fiers de nous. On a été vraiment émus à l'annonce, car c'est vraiment un travail de longue haleine pour en arriver là", confie Rosanne Lemaitre. 

"C'est vraiment un travail de longue haleine. C'est du temps, de l'argent, de la pression. En arriver là, c'est vraiment le Graal et on est vraiment heureux, je n'ai pas les mots."

Rosanne Lemaitre

éleveuse de Redoutable

Les éleveurs de Redoutable, installés à Montaron dans la Nièvre et propriétaires d'environ 90 vaches, sont d'autant plus ravis qu'ils se mettaient la pression : leur taureau a déjà gagné plusieurs grands prix, et ils espéraient conserver le titre. "C'est un grand grand stress qui est retombé d'un seul coup", explique Rosanne Lemaitre. "Des Charolais comme lui qui ont performé dans trois championnats, il y en a peu. C'est une grosse, grosse performance !"

 

Entre 6 mois et un an de préparation au concours

Et pour être champion, il a fallu une longue préparation : "entre 6 mois et un an avant le concours", indique l'éleveuse. Redoutable a reçu une alimentation spéciale pour parfaire sa morphologie, à base de luzerne, maïs et betterave, en complément de l'herbe. "On le lave régulièrement, on le fait marcher régulièrement." 

Les éleveurs ont aussi travaillé le caractère de leur taureau. Sorti en concours depuis ses 18 mois, "on le manipule beaucoup, on lui fait écouter de la musique assez forte pour qu'il s'habitue aux bruits du salon". C'est vrai que dans sa stabulation, Redoutable paraît extrêmement calme, imperturbable. "Mais il change de comportement à la maison, au pré !" assure Rosanne Lemaitre. "Il est beaucoup plus énergique."

Que va devenir Redoutable désormais ? On ne reverra pas le taureau sur les rings : il a épuisé son quota de concours et ne peut plus participer à des compétitions. Mais une belle vie l'attend : "Quand il va revenir de Paris, on va le laisser reposer quelques jours, puis il ira avec ses vaches, au pré."

Le titre de champion, lui, va bénéficier à l'élevage de Rosanne Lemaitre et Loïc Piponniau. "Tous nos mâles vont faire des reproducteurs aussi, et ce titre va grandement les valoriser", explique l'éleveuse.