À un peu plus d'un mois du Tour de France 2020, comment se prépare Thibaut Pinot

Thibaut Pinot a acceléré sa préparation ces derniers jours en vue du prochain Tour de France, qui se déroulera fin août. Le coureur de Haute-Saône effectue plusieurs repérages dans les Alpes. "Il a hâte d'écrire une nouvelle page de sa carrière", confie son frère et entraîneur.

Thibaut Pinot en plein exercice lors de la 6e étape du Tour de France 2019, entre Mulhouse et la Planche des Belles-Filles.
Thibaut Pinot en plein exercice lors de la 6e étape du Tour de France 2019, entre Mulhouse et la Planche des Belles-Filles. © Alexandre Marchi/MaxPPP
Thibaut Pinot, héros malheureux du dernier Tour de France, s'apprête à reprendre la compétition. Avant le point d'orgue de son été : la prochaine Grande Boucle. Depuis, une dizaine de jours, le coureur de Mélisey, en Haute-Saône a repris le goût des efforts. Et, pas des moindres...

Du 29 juin au 5 juillet, Thibaut Pinot n'a pas ménagé sa monture. Le coureur de Haute-Saône a roulé plus de 800 kilomètres, selon ses données enregistrées sur l'application Strava, qui enregistre les activités sportives via GPS.
 
Loading...

Loading...


Son dénivelé positif : 19 293 mètres. Il n'avait pas autant grimpé en entraînement depuis fin janvier. Période à laquelle la formation Groupama-FDJ s'était réunie pour un camp d’entraînement au-dessus du volcan El Teide sur l’île de Tenerife aux Canaries.
 
Loading...

Loading...



Les récentes données de Thibaut Pinot s'expliquent par un sérieux coup de pédale. Cette dernière semaine, le coureur a été observé à plusieurs reprises dans les Alpes. Le mercredi 1er juillet, il a été aperçu entre Talloires et Tignes. Un exercice en vue du Tour de France, où quatre étapes de montagne se disputeront dans le massif des Alpes.

Le cycliste franc-comtois a effectué, ce jour-là, une sortie de 160 kilomètres entre la Haute-Savoie et la Savoie.

"C'est une bonne semaine en haute montagne, en itinérance, avec quelques coureurs de son équipe. Elle arrive après une reprise passée dans les Vosges", précise son frère et entraîneur, Julien Pinot.

"Les charges de travail augmentent"

Ces trois dernières semaines, Thibaut Pinot a pédalé pendant 60 heures et 34 minutes. Avec une moyenne de cinq sorties hebdomadaires. Mais depuis le dimanche 5 juillet, il semble avoir levé le pied. Plus aucune activité enregistrée.

"On va reprendre sérieusement la préparation à partir du 14 juillet. Avec 6 collègues grimpeurs, nous allons revenir dans les Alpes. Ce sera de la reconnaissance en vue du Critérium du Dauphiné et du Tour de France. Nous allons notamment passer quelques jours dans le domaine des Aravis, le col des Saisies, le plateau des Glières... Le but est d'effectuer une préparation qui lui permet d'arriver en pleine forme sur le Tour", explique Julien. Une importante étape passera par ces cols, le 17 août prochain.
 

Il est concentré sur sa préparation. Les charges de travail augmentent mais il n'a pas d'inquiétude.

Julien Pinot

Le tracé du Tour de France emprunte également les routes de Mélisey, à une centaine de mètres de la maison de ses parents : "Ce sera quelque chose de spécial. Cette route, il l'a roulée des milliers de fois. Il y a aussi un contre-la-montre avec un finish sur la Planche des Belles-Filles. C'est une étape de rêve. Il a hâte d'écrire une nouvelle page de sa carrière après son abandon, l'année dernière."

Un programme de reprise chargé

Dans moins d'un mois, Pinot et son équipe de la Groupama-FDJ devraient effectuer leur rentrée, à l'occasion du Tour d'Occitanie. Celui-ci devrait avoir lieu du 1er au 4 août prochain, "si les conditions sanitaires sont réunies", précise l'organisation : "Ce n'est pas le même genre d'échéance pour lui, mais ça va lui permettre de se mettre dans le bain."

Après le Tour d'Occitanie, il participera au Criterium du Dauphiné, du 12 au 16 août prochain, véritable mise en jambes pour la Grande Boucle.
 
"Le Tour reste pour moi l’objectif numéro 1. D’autant plus qu’il y aura les championnats du monde, qui me plaisent beaucoup, une semaine après", nous confiait-il fin avril, en pleine période de confinement du coronavirus.

Les championnats du monde ont été prévus du 20 au 27 septembre prochain, en Suisse. Selon son frère, il aurait à cœur d'y participer : "La compétition est très intéressante pour lui. C'est peut-être la dernière année où son état de forme lui permettrait d'obtenir un résultat".
 
Suivront ensuite les championnats de France de cyclisme sur route, qui auront lieu à Grand-Champ, du 21 au 23 août prochain. Le tenant du titre Warren Barguil pourra défendre sa tunique tricolore sur ses terres. Le coureur Julian Alaphilippe, qui avait fait sensation lors du dernier Tour de France, devrait également être de la partie.

Pour finir ce programme déjà bien chargé, le chouchou du public lors du dernier Tour de France devrait prendre la ligne de départ de la Vuelta, le tour d'Espagne : "Ce qui sera plus compliqué à gérer, ce sera l'enchaînement du Tour de France, des championnats du monde et de la Vuelta. C'est un programme que l'on a décidé en pleine concertation. Il sera prêt."
 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
thibaut pinot tour de france cyclisme sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter