Plan de relance : 1,7 milliard d’euros déployés en Bourgogne-Franche-Comté en un an

Le plan de relance a permis de soutenir 721 projets d’investissement d’entreprises dans la région, selon la préfecture.
Logo de France Relance
Logo de France Relance © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

"Notre région se distingue favorablement", a déclaré dans un communiqué Fabien Sudry, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté. Un an après le lancement de France Relance, grand projet de relance économique mis en place par le gouvernement en septembre 2020, l’heure est au bilan pour la région Bourgogne-Franche-Comté. Sur l’enveloppe de 4 milliards prévus, 1,7 milliard ont déjà été déployés à destination des entreprises, associations, collectivités ou particuliers.

Ce plan doté de 100 milliards d’euros a été lancé le 3 septembre 2020 par le gouvernement pour faciliter la reprise économique, rendre les entreprises plus compétitives et favoriser la transition écologique. Il comporte de nombreux volets, avec pour objectif de redresser l'économie française en crise mais aussi la préparer aux bouleversements futurs et "bâtir la France de 2030", selon le gouvernement.

Parmi ses nombreuses mesures figurent des aides aux particuliers pour les travaux de rénovation énergétique, des projets d’aménagement du territoire ainsi que des mesures de soutien à l’investissement pour les entreprises. En Bourgogne-Franche-Comté, 721 projets d’entreprises ont reçus des aides, annonce la préfecture, pour un total de 205 millions d’euros de subventions.

Deux entreprises de la région témoignent

C’est le cas d’Herplast, une société d’emballage plastique pour produits alimentaires située à Orgelet, dans le Jura. L’entreprise a pu bénéficier d'une aide dans le cadre du volet "résilience-relocalisation" qui vise à "soutenir les investissements de secteurs stratégiques et ainsi renforcer la souveraineté française et européenne". Herplast a pu développer un nouveau type d'emballage alimentaire combinant plastique et carton. "Ce projet a été pensé pour mieux répondre aux attentes de notre marché français, où la consommation de plastique est sur le déclin", nous explique Mathieu Hébert, responsable des opérations.

D’habitude, Herplast développe des produits en fonction de la demande de ses clients. Ce n’est pas le cas pour ce projet, les débouchés restent donc incertains. Les aides reçues dans le cadre de France Relance vont compenser ce risque pris par l’entreprise, nous explique Mathieu Hébert. "Ces fonds vont permettre de soutenir la recherche et la phase pilote" détaille-t-il. "Nous pourrons aller plus vite et pérenniser des emplois sur notre site d’Orgelet. Cela aurait été compliqué sans cette subvention". 

"Cette aide de l’Etat nous renforce dans nos choix, cela vous nous aider à continuer d’investir", témoigne Sébastien Vieille, dirigeant de Vieille Matériaux, une société basée dans le Doubs. Son entreprise de matériel de construction a conçu un béton végétal à base chanvre, plus écologique, pour remplacer le béton traditionnel. Elle a reçu une enveloppe de 100 000 euros pour continuer à développer ce projet, dans le cadre des subventions en soutien à la transition écologique des entreprises. "C’est un coup de fouet pour aller plus loin et plus vite", avance le dirigeant. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie