Agressé au couteau de cantine par un mineur, un surveillant blessé à la main à la prison de Varennes-le-Grand

Un agent de la prison de Varennes-le-Grand a été agressé au couteau de cantine par un mineur, lundi 29 avril. C’est au cours d’une intervention pour refus d’obtempérer que le surveillant a été blessé à la main. L’agresseur présumé a été placé en quartier disciplinaire.

Ce lundi 29 avril 2024, un agent "gradé hébergement" est appelé en renfort pour un “refus d’obtempérer à la mise en place d’une mesure d’ordre” au quartier des mineurs de la prison de Varennes-le-Grand (Saône-et-Loire).

Le surveillant entre alors dans la cellule de l’agresseur présumé avec deux agents du quartier d’isolement disciplinaire (QID). L’objectif ici, selon le communiqué du bureau local de l’UFAP-UNSa, est “de tenter de le raisonner”. Mais, toujours selon le syndicat, l’agresseur va saisir son couteau de cantine et "se jeter sur les agents en brandissant son arme directement sur eux”.

Un agent blessé à la main

Au terme de la lutte, le forcené sera finalement maîtrisé par un des agents du QID et placé en prévention. “Non sans mal”, comme l’explique le communiqué. Le détenu aurait ainsi tenté de “porter des coups aux agents et même de les mordre”. L’un des surveillants s’en sort avec une blessure légère à la main.

Pour le syndicat, cet incident ne fait que démontrer les dysfonctionnements de la gestion des mineurs en prison. “Il est grand temps de revoir le statut et le niveau de responsabilité des détenus mineurs compte tenu de leur profil et de leur degré de dangerosité”, explique notamment Romain Bernier, du bureau local de Varennes-le-Grand. Qui demande également que les agents soient récompensés pour leur professionnalisme lors de l'intervention.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité