• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Elan Chalon : le marqueur américain Jeremy Hazell vient compléter l'effectif

Jérémy Hazell recruté par l'Elan Chalon pour la saison 2015/2016. / © Jim McIsaac / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Jérémy Hazell recruté par l'Elan Chalon pour la saison 2015/2016. / © Jim McIsaac / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

L'arrière-ailier américain Jeremy Hazell vient de signer un contrat avec l'Elan Chalon. Le marqueur de 29 ans sera la dernière recrue du club chalonnais pour cette saison 2015/2016.  

Par P.R

Le marqueur américain de 29 ans Jeremy Hazell a signé un contrat avec l'Elan Chalon pour la saison prochaine. Cette signature vient conclure le recrutement du club.

Ce New-Yorkais d'1m96 arrive de Bologne. Le club a terminé huitième du championnat italien. Jeremy Hazell vient de s’illustrer dans ce championnat transalpin en terminant 5ème meilleur marqueur avec 15,9 unités de moyenne par match.

Dans un communiqué l'Elan Chalon rappelle aussi son parcours : 

"Jeremy Hazell a développé son aptitude à marquer, pendant ses années universitaires. Dès sa deuxième saison il inscrit 22,7 points de moyenne.

Les deux saisons suivantes confirment son talent offensif (20,4 puis 19,9 points) où il partagea les responsabilités en attaque avec Jordan Theodore, vu à la JL Bourg cette année.

Non drafté à l’issu de son parcours NCAA, bien qu’invité à de nombreux work-outs, le natif d’Harlem démarre sa carrière par un rapide passage en Espagne à Alicante avant d’être appelé par les Suns de Phoenix pour la pré-saison NBA.

Après une saison en D-League et deux, dans des championnats plus exotiques (Venezuela, République Dominicaine), il fait son retour en Europe en janvier 2014.

Dans le championnat lituanien, il prouve qu’il n’a rien perdu de son talent, 14 points, 5 rebonds et se fait remarquer par Bologne avec le succès que l’on connaît (15,9 points, 2,9 rebonds, 1,2 passe, 1,2 interception). 

Capable de se créer son propre tir, à l’aise sur pick-and-roll, efficace sur catch-andshoot, Jeremy Hazell est le type de joueur capable de débloquer des situations lors des fins de matchs. Nul doute que son intensité, son envie de gagner et son leadership naturel enthousiasmeront le Colisée à la rentrée. "
  • 2007-2011 : Seton Hall (NCAA I)
  • 2011-2012 : Alicante (Espagne) puis Bakersfield Jam (NBA D-League)
  • 2012 : Caneros de la Romana (République Dominicaine)
  • 2013-2014 : Utenos Juventus (Lituanie)
  • 2014-2015 : Granorolo Bologne (Italie)
  • 2015-2016 : Elan Chalon

Sur le même sujet

Gilets jaunes : un Saône-et-Loirien en grève de la faim veut rejoindre l'Élysée à pied

Les + Lus