ENQUÊTE. Affaire Marwan Berreni : deux mois après, la disparition de l'acteur de Plus Belle La Vie reste "un mystère"

L'acteur de 34 ans, qui réside à Fuissé près de Mâcon, est introuvable depuis un accident de voiture qui a fait une blessée grave, et dans lequel il pourrait être impliqué. Nous faisons le point sur ce que l'on sait, deux mois jour pour jour après les faits.

Mâcon, jeudi 3 août. Il est 23 heures passées de quelques minutes. Sandra, 37 ans, rentre au camping où elle réside. Elle traverse un passage piéton, à 300 mètres de la boîte de nuit Le Club 400. 

Alors que la trentenaire traverse à l'angle de la rue Pierre-Bérégovoy et de la rue du Kilomètre 400, une voiture, stationnée sur les "zébras" de la voie de bus toute proche, démarre en trombe, percute Sandra, lui roule dessus... Et prend la fuite, laissant Sandra grièvement blessée. 

La voiture de Marwan Berreni rapidement retrouvée

Initialement, il ne s'agit "que" d'un fait divers. Mais quelques jours plus tard, une information bouleverse le scénario. “Le 9 août, j’apprends que la personne mise en cause est Marwan Berreni", relate Emmanuelle Bouland, cheffe des informations au Journal de Saône-et-Loire.

"Puis, le 11 août, est portée à notre connaissance la voiture, retrouvée par les gendarmes le lendemain du fait divers. La voiture se trouve au bord de la route dans le Rhône, à Fleurie. Et nous apprenons qu'ils s’agirait de la voiture de Marwan Berreni, en tout cas de celle qu’il utilise lorsqu’il est en Saône-et-Loire et pas en tournage.” 

Une bombe est lâchée : Marwan Berreni est en effet loin d'être un anonyme. Les fans de la série Plus Belle La Vie le connaissent bien : il incarne maître Abdel Fedala, avocat, jusqu'à l'arrêt de la série sur France 3 en 2022 après 18 ans de diffusion.

Depuis 2019, Marwan Berreni réside à Fuissé, bucolique village viticole, niché au coeur des vignes et situé au pied des roches de Solutré et Vergisson. L'acteur vit dans une maison de village, où la factrice passe encore déposer du courrier.

Dans cette commune de moins de 400 habitants, tout le monde se connaît. "On l'a déjà croisé, oui", confirment les habitants. "Il venait au restaurant, on se disait bonjour..." Mais personne n'a aperçu Marwan Berreni depuis le 3 août. “On est comme tout le monde dans le questionnement, on se demande qu’est-ce qu’il se passe, mais on n'en sait pas plus", nous répond-t-on. "On ne sait pas. C’est un vrai mystère.”

Enquête pour "disparition inquiétante"

Un mystère qui s'épaissit avec l'ouverture d'une enquête pour la disparition inquiétante de l'acteur, signalée par sa famille. Rapidement, les médias et la presse people s'emparent de l'affaire. La victime elle-même témoigne, d'abord en laissant un long commentaire sur la page Facebook de Marwan Berreni : “S’il te plaît, j’ai besoin de réponses. Rends-toi à la police pour qu’ils puissent t’entendre sur les faits (...) Et si c’est pas toi, que la police puisse s’orienter vers une autre direction."

Au départ, Sandra se confie à quelques médias, dont France 3, à qui elle explique être "complètement détruite" : elle se voit en effet prescrire 28 jours d'ITT pour fractures des côtes, du bassin, de la clavicule, et de multiples traumatismes. Mais la victime finit par se murer dans le silence, harcelée par les médias et échaudée par certains - "On n'a pas vraiment apprécié que Touche Pas à mon Poste [sur C8] l'enregistre à son insu et diffuse toute la conversation", persifle son entourage.

"Marwan, notre fils, affronte tes peurs", supplient ses parents

En attendant, les informations filtrent au compte-gouttes. Le JSL apprend que Marwan Berreni était vers 23 heures au Club 400, soit juste avant l'accident. "Il y est resté 10 minutes, il consomme, et il repart", indique Emmanuellle Bouland. "Une heure après l'accident, il procède à un achat dans un débit de boissons et d'alimentation dans le Mâconnais." 

L'entourage de Marwan Berreni, lui, restait silencieux... jusqu'à ce lundi 2 octobre. Après deux mois de "silence total", refusant poliment les demandes d'interview, les parents de l'acteur se sont décidés à lancer un appel à leur fils dans le journal Libération

"Marwan, notre fils, affronte tes peurs", écrivent-ils. "Reviens ! On a besoin de toi !" lancent-ils dans ce cri du coeur. Les parents, qui résident aussi en Bourgogne, dans une petite commune de l'Yonne, exhortent leur fils à se "faire confiance" et lui adressent un message rassurant : "pour que tout aille mieux demain", "sache que toutes les tempêtes ne viennent pas forcément gâcher notre vie".

Les parents de Marwan Berreni l'implorent de revenir by France Télévisions on Scribd

Dans l'entourage professionnel de Marwan Berreni, on est plus discret. "Nous n'avons aucun commentaire à faire", écrit la production de Plus Belle La Vie, dont le tournage va reprendre le 23 octobre - sans Marwan Berreni, a priori. Chez les ex-acteurs de PBLV, "c'est tabou, c'est glacial", affirme Fabienne Carat dans l'émission Chez Jordan de Luxe.

Aucune poursuite n'est engagée contre l'acteur

Pas davantage d'informations du côté des policiers de Mâcon, en charge des investigations. À chacun de nos coups de fil : “On ne peut que vous faire la même éternelle réponse : on est tenu au secret de l’enquête", nous explique-t-on.

"J’en suis désolé", regrette un inspecteur, "on voit beaucoup de choses dans la presse, ça tourne en rond, la presse people surtout… Mais on ne fera aucun nouveau commentaire sur cette affaire.”

Cette chape de plomb, ce vide d'informations, laisse le champ libre aux hypothèses en tout genre, avec leur lot de raccourcis : dans la presse people, Marwan Berreni devient présumé coupable. "Marwan Berreni est au volant d'une voiture prêtée, quand soudainement, il heurte une jeune femme aux abords de la discothèque Le 400, avant de disparaître dans la nuit", écrit le site Au Féminin.

Pourtant, il faut rappeler que Marwan Berreni n'est pas directement visé par l'enquête sur l'accident de voiture. "L'information judiciaire du 11 août pour blessures involontaires et délit de fuite [passible d'au moins 2 ans de prison et 30 000 euros d'amende] est ouverte contre X", martèle le parquet de Mâcon. L'enquête pour la "disparition inquiétante" de Marwan Berreni est menée par la même équipe d'enquêteurs, mais ces deux procédures restent distinctes. Selon nos informations, Sandra, la victime, doit être entendue dans le courant du mois d'octobre par la juge d'instruction.