Europa League : et si le Mâconnais Antoine Griezmann crucifiait l’OM ?

Antoine Griezmann s'entraîne à Lyon le 15 mai 2018 à la veille de la finale de l'Europa League contre Marseille / © Philippe DESMAZES / AFP
Antoine Griezmann s'entraîne à Lyon le 15 mai 2018 à la veille de la finale de l'Europa League contre Marseille / © Philippe DESMAZES / AFP

L'Olympique de Marseille et l'Atlético Madrid disputent leur finale d'Europa League, mercredi 16 mai 2018, à 20h 45, à Lyon. Les Marseillais trouveront notamment sur leur chemin le Bourguignon Antoine Griezmann, l’atout numéro 1 des joueurs espagnols.

Par avec AFP

L'Olympique de Marseille ne part pas favori face à l'Atlético Madrid, mais le club marseillais compte sur sa formidable énergie collective pour remporter un second trophée continental, l'Europa League, 25 ans après son triomphe en Ligue des champions.



Mais, en face, l'Atlético Madrid mise aussi sur un collectif très rodé et sur Antoine Griezmann.  Le duo que forme "Grizzy" le Bourguignon avec le tank Diego Costa reste le danger numéro 1 pour Marseille.


A 27 ans, Antoine Griezmann semble désormais plus mûr, plus serein, à l'image de sa coiffure redevenue rase et sage. Le footballeur, qui est né à Mâcon, connaît bien Lyon qui n’est qu’à quelques kilomètres de la Saône-et-Loire.

Marseille, l'ancien gamin fan de Sonny Anderson connaît aussi, puisque son cœur d'enfant battait pour l'OM. Aujourd'hui encore, lorsqu'il joue à la simulation d'entraîneur "Football Manager", cet amateur de jeux vidéos choisit souvent de diriger le club phocéen...




Antoine Griezmann "est très fort mentalement en ce moment"

En ce moment, le Mâconnais est au centre de toutes les attentions en Espagne. "C'est un grand joueur. Il est très fort mentalement en ce moment", souligne son entraîneur Diego Simeone. "Il n'a pas eu un très bon début de saison et il le sait. L'arrivée de Costa l'a beaucoup aidé parce qu'il lui permet de se libérer sur le terrain en attirant à lui la défense. (Griezmann) continue de progresser et nous avons besoin de lui."

La presse espagnole prête à l'Atlético Madrid le désir de prolonger le joueur sous contrat jusqu'en 2022, avec un salaire relevé de 12 à 20 millions d’euros par an.

Mais, depuis plusieurs mois, la presse catalane donne pour acquis le départ d’Antoine Griezmann vers Barcelone cet été en échange de sa clause libératoire de 100 millions d’euros. Un chiffre jugé "peu cher" par son équipier Filipe Luis. "Et il le sera encore moins s'il gagne la finale", soupire le Brésilien.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les scolytes se développent avec la sécheresse

Les + Lus