“Ici, c'est l'Allemagne nazie” : des militants nationalistes attaquent des bénévoles d'un bar associatif à Mâcon

Dans la soirée du samedi 13 au dimanche 14 avril 2024, des militants néo-nazis, membres d'un groupuscule nationaliste et d'extrême-droite, s'en sont pris violemment à des bénévoles d'un bar associatif à Mâcon, en Saône-et-Loire. Des attaques de plus en plus fréquentes selon l'association.

"On venait de finir un évènement et on était cinq en train de ranger." Dans la soirée du samedi 13 au dimanche 14 avril 2024, des bénévoles du Local Libertaire à Mâcon, en Saône-et-Loire, sont sur place pour ranger le lieu après un "concert intimiste". 

Plus tard dans la soirée, cinq militants néo-nazis, qui appartiendraient au groupuscule Active Club, s'en sont pris à deux bénévoles du café associatif, explique le Local Libertaire dans un communiqué de presse reçu ce dimanche 21 avril 2024. Lou, bénévole, explique que ce n'est pas le premier coup d'essai de ce groupe sur leur établissement.

"Un de nos bénévoles a deux semaines d'ITT"

En train de ranger, une bénévole aperçoit des personnes faire des aller-retours en face du local sur les coups de 1 heure du matin. Interloquée, elle décide de se rendre à la porte pour demander ce qu'il se passe. Ces cinq personnes commencent à l'attaquer verbalement puis s'en vont. 

Trente minutes plus tard, un bénévole s'est isolé dehors pour téléphoner devant le local. C'est alors que les cinq militants sont revenus à la charge en le frappant violemment dans le dos. Jeté au sol, ce bénévole est roué de coups selon l'association. Armés de couteau et de poings américains, ils auraient fièrement proclamé "ici, c'est l'Allemagne nazie !".

Interpellés par la cohue extérieure, les bénévoles à l'intérieur se sont rendu à l'extérieur et une rixe éclate entre les deux groupes. "Un de nos bénévoles a eu deux semaines d'ITT", indique Lou.

Des actes qui s'étendent dans toute la France

L'association explique que ce n'est pas la première fois que ce groupuscule s'en prend au Local Libertaire. "Depuis que la loi immigration de Darmanin est passée, leurs actions se sont multipliées sur notre local, mais aussi dans la ville de Mâcon", détaille la bénévole.

Et les actes s'étendent même à l'échelle nationale. Active Club, mouvement né aux États-Unis, s'étend dans les quatre coins de France comme à Paris, Marseille, Besançon ou encore Rouen où des étudiants de l'université de Rouen ont découvert un tag sur le mur extérieur de l'entrée principale du campus Pasteur en février 2024.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité