La fausse médecin de Montceau-les-Mines postule au Journal de Saône-et-Loire pour être journaliste sportif

Ce dimanche 21 mai, le journal de Saône-et-Loire a reçu une candidature pour le moins singulière. Celle de Samantha Avril, connue des services de justice pour avoir été fausse médecin et fausse enseignante, et qui souhaite maintenant devenir journaliste sportif au sein du JSL.

Elle a essayé d'être médecin, enseignante, institutrice remplaçante... Et maintenant journaliste. Samantha Avril n'a décidément pas fini de faire parler d'elle.

Souvenez-vous, en 2020, cette femme de 38 ans était placée en détention provisoire pour avoir exercé pendant quatre mois le métier de médecin à la maison médiale Filieris, à Montceau-les-Mines, alors qu'elle n'avait aucun diplôme. En 2022, elle avait tenté de se présenter à l'Inspé de Mâcon, un institut qui forme les professeurs des écoles et du second degré. Et quelques mois plus tard, elle s'était fait embaucher en tant qu'institutrice remplaçante dans une école primaire dans le Beaujolais. 

► À LIRE AUSSI : ENTRETIEN. Affaire Samantha Avril : "Elle a beaucoup de mal à s'expliquer, elle est comme paralysée", déclare son avocate

"Je peux apporter à l'entreprise les aptitudes indispensables"

Samantha Avril semble aujourd'hui vouloir changer d'air. Comme le rapportent nos confrères du JSL, elle a envoyé une lettre de motivation et un CV au journal pour être journaliste sportif. Dans sa lettre, elle dit être "à la recherche d'un nouveau challenge" et assure "pouvoir apporter à l'entreprise les aptitudes indispensables pour être à la hauteur des missions propres à cet emploi."

Dans son CV, elle dit avoir une licence en lettres modernes et des expériences comme assistantes d'éducation de 2017 à 2020, sans préciser où. Elle déclare également avoir effectué un stage de secrétariat en 2004 au sein du Journal de Saône-et-Loire.

Un "entretien" qui tourne court

S'ils ne l'ont pas embauchée, le journal a appelé la "fausse médecin de Montceau-les-Mines". Un appel d'une minute, qui a tourné court après les présentations d'usage. "Vous savez que notre journal a parlé de vos nombreux déboires avec la justice ?" "Oui, je le sais", a répondu Samantha Avril, avant de mettre fin à l'appel en raccrochant.

À LIRE AUSSI : Fausse médecin et fausse prof, Samantha Avril, l'usurpatrice en série : que comprendre de sa personnalité ?

Actuellement libre, Samantha Avril fait l'objet d'une plainte pour "pratique illégale de la médecine, mise en danger de la vie d'autrui, blessures involontaires, faux et usage de faux" et pour "escroquerie". Une instruction judiciaire ouverte depuis 2020 par le tribunal de Chalon-sur-Saône. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité