Affaire Samantha Avril : la "fausse médecin" de Montceau-les-Mines est hospitalisée en psychiatrie

La trentenaire a été hospitalisée cette semaine, sur demande du psychiatre qui suit son dossier. Samantha Avril est toujours poursuivie pour l'affaire de la "fausse médecin" en Saône-et-Loire, mais n'a pas encore été mise en cause pour l'affaire plus récente de la "fausse maîtresse".

MISE À JOUR 14 OCTOBRE - Une plainte a été déposée par des parents d'élèves de l'école de Taponas (Rhône), comme l'indique le Progrès. La gendarmerie confirme à France 3 que cette plainte a été enregistrée le samedi 8 octobre, déposée par une représentante de parents d'élèves au nom des CP-CE1, contre Samantha Avril pour "faux et usage de faux". L'académie de Lyon, qui n'est pas directement visée par une plainte, est cependant mise en cause pour manquements aux vérifications du dossier présenté par la fausse professeure. 

► À LIRE AUSSI - Nouveau rebondissement dans l'affaire Samantha Avril : la fausse médecin a réussi à être institutrice dans le Beaujolais (29/09/22)

Samantha Avril, connue pour avoir exercé la médecine sans diplôme pendant quatre mois dans un centre de santé de Montceau-les-Mines, a été hospitalisée en milieu psychiatrique cette semaine. Fin septembre, cette femme de 38 ans a refait parler d'elle : on apprenait qu'elle avait tenté de s'inscrire dans un institut de formation de professeurs à Mâcon, et surtout qu'elle avait réussi à devenir, pendant une courte semaine, institutrice remplaçante à Taponas, dans le Rhône. 

Hospitalisée sur demande de son psychiatre

Contactée ce jeudi matin, l'avocate de Samantha Avril, maître Laurence Grenier-Guignard, confirme que sa cliente est prise en charge dans une unité psychiatrique. "Le médecin psychiatre qui la suit habituellement a avancé le rendez-vous prévu, et a décidé après cette consultation qu'elle devait être hospitalisée."

"Elle n'était vraiment pas bien" après les dernières révélations, poursuit son avocate. Pour l'instant, Samantha Avril est toujours mise en examen pour l'affaire de la "fausse médecin". En revanche, elle n'est pas officiellement mise en cause au sujet des deux nouvelles affaires de la "fausse prof" : "Elle n'a pas été convoquée, c'est le silence absolu", note maître Grenier-Guignard. Le parquet de Chalon-sur-Saône confirme de son côté qu'il n'est saisi que de l'enquête concernant le centre de santé de Montceau-les-Mines. 

► À LIRE AUSSI - Fausse médecin et fausse prof, Samantha Avril, l'usurpatrice en série : que comprendre de sa personnalité ?

Si la justice se saisit des derniers faits, Samantha Avril risque une révocation de son contrôle judiciaire, qu'elle avait déjà enfreint en octobre 2021. Cela lui avait valu trois mois d'incarcération avant sa remise en liberté conditionnelle en janvier 2022.

Les multiples visages de Samantha Avril

Samantha Avril a fait parler d'elle pour la première fois en 2020. Elle est toujours, à l'heure actuelle, mise en examen pour "faux et usage de faux en écriture publique, exercice illégal de la médecine, blessures involontaires et mise en danger de la vie d'autrui".

  • 23 septembre 2020 : Samantha Avril est interpellée et placée en détention provisoire après un signalement de la maison médiale Filieris, où la fausse médecin exerçait depuis quatre mois. En conférence de presse, le conseil de l'ordre des médecins de Saône-et-Loire indique que la trentenaire a présenté un faux diplôme de médecine générale prétendument délivré par la Sorbonne. Sur le coup, le centre de santé ne s'est rendu compte de rien. 
  • 28 septembre 2020 : Après l'annonce de la mise en examen de Samantha Avril, des familles de patients déposent plainte contre l'ordre des médecins pour "négligence". Elles reprochent à l'ordre de ne pas avoir suffisamment vérifié le dossier de la faussaire. On apprendra par la suite que deux patients pris en charge par Samantha Avril sont décédés, bien que le lien de cause à effet n'ait toujours pas été établi à ce jour. 
  • Janvier 2021 : La fausse médecin est remise en liberté sous contrôle judiciaire après quatre mois de détention provisoire à la maison d'arrêt de Dijon.
  • Mai 2021 : Le conseil national de l'ordre des médecins demande des comptes à son antenne départementale et saisit la chambre disciplinaire de Bourgogne-Franche-Comté pour faire la lumière sur le recrutement de Samantha Avril. La question est de savoir si l'ancien président du conseil de l'ordre de Saône-et-Loire a commis ou non une "atteinte déontologique".
  • 22 octobre 2021 : Retour à la case prison pour Samantha Avril. Selon le JSL, la faussaire a enfreint les règles de son contrôle judiciaire... en postulant sur un site internet de recrutement de médecins.
  • Janvier 2022 : Samantha Avril est de nouveau remise en liberté sous contrôle judiciaire. 
  • 22 septembre 2022 : L'université de Bourgogne dépose plainte après que Samantha Avril a tenté de s'inscrire à l'Inspé de Mâcon en présentant un faux diplôme. 
  • 29 septembre 2022 : Le Progrès révèle que Samantha Avril a réussi, dans le même temps, à devenir enseignante remplaçante dans une école primaire de Taponas pendant une semaine, avant d'être confondue par l'une de ses collègues et suspendue le 23 septembre.
  • 30 septembre 2022 : L'avocate de Samantha Avril, maître Laurence Grenier-Guignard, confie à France 3 que sa cliente est "comme paralysée", qu'elle a "beaucoup de mal à expliquer ses agissements" et qu'elle redoute de retourner en prison.
  • Octobre 2022 : Samantha Avril est hospitalisée en psychiatrie sur conseils de son médecin.
  • 8 octobre 2022 : Des parents d'élèves de CP-CE1 de Taponas déposent plainte contre Samantha Avril.