Violences urbaines après la mort de Nahel : 9 mois après les émeutes, l'école Jean Zay de Mâcon a rouvert

L'école Jean Zay de Mâcon (Saône-et-Loire) avait été incendiée dans la nuit du 29 au 30 juin 2023, alors que des émeutes avaient eu lieu partout en France à la suite de la mort du jeune Nahel. Ce 29 avril, les élèves ont enfin retrouvé leurs salles de classe.

Ce lundi matin devant l'école Jean Zay de Mâcon (Saône-et-Loire), l'heure est au soulagement pour les parents. "Ces derniers mois, ça a été compliqué parce qu'il fallait se lever tôt", explique Angelina, une mère d'élève. "Parfois, on ratait le bus... maintenant que l'école a rouvert, ça va être beaucoup mieux pour les enfants."

► À LIRE AUSSI - Violences urbaines : après l'incendie d'une école maternelle à Mâcon, les enfants accueillis... au centre de loisirs

Pendant neuf mois, les élèves de maternelle du secteur ont en effet été scolarisés dans quatre autres établissements de la ville - la conséquence des émeutes de l'été 2023, qui ont fait suite à la mort du jeune Nahel le 27 juin dernier. Une voiture avait alors été projetée contre l'école Jean Zay puis incendiée, ainsi que les locaux. Une classe avait été totalement ravagée par les flammes.

"C'est la désolation, et puis en même temps un sentiment d'amertume", confiait à l'époque le maire de Mâcon, Jean-Patrick Courtois. "C'est une école qui a brûlé : quand c'est un bâtiment, c'est déjà scandaleux. Mais une école, c'est le fondement de la République !"

Une rentrée (presque) normale

Résultat, des travaux ont été lancés par la municipalité. Ils se sont terminés début 2024, avec des derniers ajustements réalisés jusqu'à la mi-avril. "La classe qui a été détruite par l'incendie est évidemment très différente, puisqu'elle a été refaite à neuf", détaille Florence Pariau, directrice de l'école. "Les autres ont retrouvé tout le matériel qu'on avait avant de déménager."

On a tout remis en place de la manière dont c'était avant qu'on quitte l'école, afin que les élèves retrouvent au maximum l'école comme ils l'avaient vue la dernière fois.

Florence Pariau,

directrice de l'école maternelle Jean Zay de Mâcon

"On avait prévu de laisser les élèves toute l'année dans les écoles 'recueil'", explique Catherine Carle Viguier, première adjointe au maire de Mâcon, en charge du personnel et de la vie scolaire. "Finalement, pour faciliter les inscriptions scolaires, décision a été prise que toutes les classes fassent leur rentrée dans l'école après les vacances scolaires de printemps."

Pour l'heure, les auteurs de l'incendie de l'école n'ont toujours pas été appréhendés. Une enquête est toujours en cours.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité