Cet article date de plus de 3 ans

Montceau-les-Mines : Eolane ne doit pas fermer !

Une manifestation avait lieu à Montceau-les-Mines, sur le site de la société Eolane, à la mi-journée, jeudi 9 novembre. L'annonce de la fermeture du site est prévue pour 2020, les salariés sont dans une incompréhension totale.

La société Eolane devra fermer ses portes en 2020
La société Eolane devra fermer ses portes en 2020 © FTV
Une belle histoire il y a quelques années
La société Eolane était dans la lumière des projecteurs il y a 4 ans, car elle fabriquait la tablette numérique "Qooq", connue aux Etats-Unis par l'intermédiaire de la célèbre présentatrice de télévision Oprah Winfrey.
C'était alors un bel exemple du "made in France" qui s'exportait, depuis le bassin minier de Montceau-les-Mines.

L'arrivée de fonds d'investissement
Or, l’entrée dans le capital du groupe de la part du fonds d’investissement Hivest Capital Partners a changé la donne :
malgré 360 millions d'euros de chiffre d'affaires pour le groupe Eolane, présent dans 5 pays, la fermeture de 3 sites, dont celui de Montceau-les-Mines ne passe pas.
La nouvelle Direction du groupe a annoncé le projet de fermeture en 2019 avec 90 suppressions de postes.

Manifestation avec la Mère en Gueule
Les salariés d'Eolane ont décidé de manifester en chanson ce jeudi 9 novembre avec le soutien de la Mère en Gueule, groupe théatral du bassin minier de Montceau-les-Mines. Une façon de montrer aussi que l'on peut parler de choses sérieuses, tout en prenant une tournure plus légère.
Pour Alain Schleich, élu du personnel, secrétaire du CHSCT du site d'Eolane de Montceau-les-Mines, il y a d'autres projets alternatifs à trouver pour les 90 salariés sur place.
Les salariés d'Eolane ont manifesté en chanson, avec la troupe théâtrale "La mère en gueule"
Les salariés d'Eolane ont manifesté en chanson, avec la troupe théâtrale "La mère en gueule" © Damien Boutillet

Le reportage de Damien Boutillet et Cécilia Brès
Intervenants :
durée de la vidéo: 01 min 33
Montceau-les-Mines : les salariés d'Eolane refusent la fermeture du site ©France 3 Bourgogne



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie