Pass sanitaire pour les 12-17 ans : en Saône-et-Loire, les clubs de sport ont largement anticipé la mise en place

C'est ce jeudi 30 septembre que le pass sanitaire entre en vigueur pour les 12-17 ans. Dans les principaux clubs de sport de Montceau-les-Mines, cette nouvelle mesure était anticipée. Les jeunes se plient à cette obligation. Le nombre de licenciés ne semble pas diminuer. Explications.

Depuis ce jeudi 30 septembre, le pass sanitaire est imposé aux mineurs âgés de 12 à 17 ans. Il est notamment indispensable pour se rendre dans les clubs de sport ou les piscines, que cela soit en intérieur ou en extérieur. À Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire), la mesure a largement été anticipée par les parents et les clubs de sport.

Vacciné "pour le sport" mais pas pour "raison médicale"

Au club de tennis de table, ce mercredi 29 septembre, les mineurs sont nombreux... et vaccinés. 

"On savait que, même pour le sport, il fallait le vaccin, il était vacciné même pour la reprise de l’école" explique un père de famille. Plus loin, une maman développe : "Je l’ai vacciné pour qu’il puisse pratiquer le ping-pong. Pas pour raison médicale."

Cyril Berthier, le directeur sportif de l'UPCV confirme. Nombreux sont les jeunes vaccinés et, au contraire, les quelques récalcitrants ne sont pas légion : "Il y a quelques adultes qui sont anti-vaccin donc qui n’ont pas renouvelé à cause de ça. Ils renouvelleront peut-être plus tard, dès que le pass sanitaire ne sera plus obligatoire. Mais sinon globalement, on n’a pas trop de problèmes au club."

Pas de perte de licenciés au club de gym

Même son de cloche au club de gym voisin. Pour les parents comme pour l'encadrement, aucun problème d'organisation à signaler. La rentrée 2021 s’est même mieux déroulée que la précédente. Le Président du Montceau Gym, Damien Ayuso explique :

"Depuis la reprise, le nombre de licenciés est en augmentation par rapport à l’année dernière. On voit aussi que les adhérents ont besoin de pratiquer et de se retrouver."

Selon les derniers chiffres communiqués par Santé publique France, 64 % des 12-17 ans présentent un schéma vaccinal complet. À l'échelle de la Bourgogne, 79,4 % d'entre eux ont reçu, au moins, une injection.

Pour espèrer un éventuel retour en cours de saison des adhérents perdus, les clubs devront attendre la levée du pass sanitaire.

Or ce mercredi 29 septembre, le porte-parole du Gouvernement, Gabriel Attal, a annoncé la volonté de l'exécutif de pouvoir recourir au pass sanitaire jusqu'à l'été prochain.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport covid-19 santé société vaccins - covid-19 jeunesse famille