Saône-et-Loire : il est interdit d'agrainer les sangliers jusqu'à la fin du mois de février

© Christian Watier/Maxppp
© Christian Watier/Maxppp

En Saône-et-Loire, il sera totalement interdit d'agrainer les sangliers du 1er décembre 2017 au 28 février 2018. Une décision du préfet pour éviter que ces animaux prolifèrent.

Par C.R.

L'agrainage, quelle utilité ?

"En Saône-et-Loire, l’agrainage de dissuasion est le seul mode d’agrainage autorisé, sous certaines conditions : il a pour but de détourner les sangliers des cultures, lorsqu’elles sont vulnérables, en les maintenant dans les milieux forestiers.
En période de chasse, il n’y a plus de cultures sensibles et l’agrainage de dissuasion ne se justifie plus."

Pourquoi l'interdire ?

Le problème est que "la poursuite de cette pratique participe au maintien des populations d’animaux."
Le préfet a donc décidé "d’interdire d’agrainer et d’utiliser tout produit ou tout dispositif visant à attirer les sangliers, du 1er décembre 2017 au 28 février 2018, sur l’ensemble du département.

Cette mesure participe au maintien ou au rétablissement de l’équilibre agrocynégétique, qui passe par la maîtrise des populations de sangliers. Elle vise ainsi à optimiser les prélèvements sur cette espèce en pleine expansion dans le département, malgré le constat d’une hausse des prélèvements ces dernières années.

Le préfet demande donc aux chasseurs de se mobiliser pour poursuivre l’amplification de la pression de chasse sur ces animaux."

A lire aussi

Sur le même sujet

Personnels hospitaliers en maisons de retraite : la réalité du métier à l'EHPAD de Beaucourt

Près de chez vous

Les + Lus