• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Belfort : Arnaud Montebourg a rencontré les salariés d'Alstom

Arnaud Montebourg à son arrivée à la Maison du Peuple à Belfort / © AFP - Sébastien Bozon
Arnaud Montebourg à son arrivée à la Maison du Peuple à Belfort / © AFP - Sébastien Bozon

L'ancien ministre de l'économie de François Hollande et candidat à la primaire socialiste a rencontré pendant une heure les syndicats d'Alstom Belfort. Il estime que le gouvernement était informé des menaces pesant sur le site belfortain. Il pointe la responsabilité aussi de la SNCF. 

Par Sophie Courageot


Belfort : Arnaud Montebourg est venu rencontrer l'intersyndicale
Le socialiste candidat à la primaire a taclé la SNCF et le gouvernement. Il est bien en campagne. Reportage : H.Lecomte, V.Hirson, F.Petit, L.Brocard.

Arrivé en gare TGV de Belfort, l'ancien ministre du redressement productif a aussitôt adressé quelques mots aux journalistes. "Il est impensable que l'usine d'Alstom soit vouée à disparaître" a t-il lancé. 

Pour Montebourg, l'Etat était "informé" des menaces pesant sur Alstom Belfort

Le gouvernement a été "dûment informé" des menaces qui pesaient sur le site belfortain d'Alstom avant l'annonce de la fermeture programmée de l'usine par la direction"

a affirmé l'ex-ministre de l'Economie, Arnaud Montebourg avant de rencontrer les syndicats.

"Depuis l'acquisition par l'Etat de 20% d'Alstom, deux hauts fonctionnaires siègent au conseil d'administration. Des "gens sérieux, que je connais (...) Ils savaient et ont dûment informé leur ministre, et donc le président de la République et le Premier ministre, des menaces qui planaient sur Belfort" a déclaré l'ancien ministre.

Le gouvernement a, à plusieurs reprises, répété qu'il n'était pas au courant de la possible fermeture du site. Ce que refuse de croire Arnaud Montebourg.

Lorsqu'on est actionnaire de la SNCF (...) quand on est actionnaire de référence pour Alstom, quand on est des deux côtés, on sait tout. Et je crois que les multiples courriers qui ont été rendus publics par des élus du territoire de Belfort, les interventions des organisations syndicales démontrent qu'à l'évidence le gouvernement savait tout. Je regrette qu'il n'ait rien fait"








Arnaud Montebourg devant l'intersyndicale d'Alstom Belfort / © AFP - Sébastien Bozon
Arnaud Montebourg devant l'intersyndicale d'Alstom Belfort / © AFP - Sébastien Bozon

Après sa rencontre avec l'intersyndicale dans les locaux de la Maison du Peuple, le socialiste Arnaud Montebourg s'est rendu aux portes de l'usine qu'il avait visité en 2013 lorsqu'il était ministre. Il a pointé la responsabilité de la SNCF qui n'a pas commandé suffisament de matériel au groupe Alstom.





 

Sur le même sujet

Retraites : Marie-Calire Roussel

Les + Lus