• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Belfort : Boiron se mobilise pour le maintien du remboursement de l'homéopathie

La palette des granulés homéopathiques est large. / © Vanessa Meyer/ Maxppp
La palette des granulés homéopathiques est large. / © Vanessa Meyer/ Maxppp

Une délégation du laboratoire homéopathique Boiron de Belfort et la directrice du site remettent ce matin une pétition en préfecture du Territoire-de-Belfort pour le maintien du remboursement de l'homéopathie. La Haute Autorité de Santé prônant un déremboursement de ces médicaments.

Par Florence Cicolella

La Haute Autorité de Santé (HAS) a rendu ce vendredi public son rapport sur l'homéopathie dans lequel elle prône un déremboursement par la Sécurité Sociale, jugeant l'efficacité de ce type de médicament "insuffisante". La décision finale sera prise par le gouvernement, en l'occurence la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, qui pour l'instant temporise. 

Pour rappel, l'homéopathie consiste à administrer aux patients des substances actives en quantité infinitésimale, diluées à l'extrême dans de l'eau. C'est l'Allemand Samuel Hahnemann qui l'a mise au point à la fin du XVIIIème. Aucune étude scientifique n'a pu prouver définitivement l'efficacité de ces traitements, de part leur nature. Ses détracteurs ne l'estimant pas plus efficaces qu'un placebo. Les médecins homéopathes et les usagers, eux, veulent témoigner d'un mieux être dans de nombreuses pathologies. 
 

Un lobbying contre le déremboursement 

   
Depuis que cet avis de l'HAS sur le déremboursement a fuité, les laboratoires fabricants, les homéopathes et les usagers ont lancé une campagne médiatique soutenue par des élus, "Mon homéo, mon choix". Elle s'accompagne d'une pétition qui revendique plus d'un million de signatures.

Trois laboratoires fabriquent des produits homéopathiques remboursés: les Français Boiron (leader mondial) et Lehning et le Suisse Weleda. Boiron dispose d'un laboratoire à Belfort qui emploie plusieurs dizaines de personnes. Il fournit 450 pharmacies du Nord-Est en produits homéopathiques. 

Une délégation de 6 personnes (salariés, médecin homéopathe et pharmacien) emmenée par la directrice du site Boiron de Belfort, Claire Amoros, devait se rendre ce matin en préfecture du Territoire-de-Belfort déposer un exemplaire de la pétition nationale.

Nous avions pu tourner dans le site de Belfort à l'automne 2016. Redécouvrez le reportage ci-dessous. 
 
Belfort : visite du laboratoire homéopathique Boiron
Florence Cicolella avec Sophie Petey, pharmacienne (responsable service préparatoire), Marie Kauffmann, pharmacienne (adjointe au directeur d'établissement) et Claire Amoros, directrice d'établissement (Septembre 2016)

Sur le même sujet

Canicule : un feu de forêt s’est déclaré à Villeferry en Côte-d’Or

Les + Lus