Coronavirus Covid 19 : 16 décès à l'Ehpad de Valdoie, la direction placée sous administration provisoire

© Google
© Google

L'Ehpad La Rosemontoise à Valdoie (Territoire de Belfort) est l'un des plus touchés dans le département. 16 résidents sont décédés, infectés par le coronavirus. Des élus dénoncent une situation dramatique. La direction de cette maison de retraite vient d'être placée sous administration provisoire.

Par Lucie Thiery

Comme dans de nombreux Ehpad en Bourgogne-Franche-Comté où 224 personnes ont perdu la vie dépuis le début de la crise sanitaire, la situation est particulièrement difficile à La Rosemontoise à Valdoie. L'Établissement pour personnes âgées dépendantes est l'un des plus touchés dans le Nord Franche-Comté. Le bilan ce lundi 6 avril est lourd, 16 décès dus au Covid-19 sont à déplorer dans cette maison de retraite qui accueille 115 résidents. 4 personnes ont perdu la vie pour le seul week-end du 4 et 5 avril. Aujourd'hui, selon nos informations, on estime qu'une vingtaine de résidents présenterait toujours des symptômes liés au Covid-19.

La direction placée sous administration provisoire


La direction de cet établissement privé, géré par l'association "d'éthique chrétienne" Servir, vient d'être placée sous administration provisoire.  L'Agence Régionale de Santé et le conseil départemental du Territoire-de-Belfort assureront la cotutelle de la Rosemontoise dès mardi 7 avril et pour deux mois reconductibles. Une mesure exceptionnelle qui traduit de possibles dysfonctionnements dans la gestion de cet Ephad. Dans un communiqué, le département du Territoire-de-Belfort présidé par Florian Bouquet (LR), s'étonne que dans un "contexte sanitaire particulier cet établissement ait tardé à mettre en place les mesures nécessaires".

"Il s'agit d'une mesure de renfort", précise quant à elle Agnès Hochart, adjointe au responsable du département à l'ARS. Elle assure qu'un "suivi rapproché de cette structure a été fait très rapidement avec des contacts quotidiens" ajoutant que "des renforts matériels et humains ont été apportés". Des aides-soignants et infirmiers volontaires ont été mis en relation avec la direction de l'Ehpad. Deux infirmières de l'éducation nationale ont été réquisitionnées et sont arrivées lundi 30 mars pour prêter main forte aux équipes très éprouvées.

On laisse mourir nos aînés dans l'indifférence

Selon nos informations, plusieurs soignants ont alerté l'ARS sur des défaillances internes il y a plusieurs mois. Une employée qui souhaite garder l'anonymat regrette que les autorités sanitaires réagissent si tardivement. Des élus du personnel disent avoir dénoncé le malaise du personnel début mars. Contactée la direction de La Rosemontoise n'a pas souhaité nous répondre.

A ce sujet, le maire UDI de Valdoie, (battu lors du 1er tour des élections municipales), a laissé exprimer sa colère sur sa page facebook le 4 avril. Corinne Coudereau dit recevoir chaque jour des "appels à l'aide des personnels" de l'Ehpad la Rosemontoise qui "vont travailler avec l'angoisse de savoir qui de leurs résidents va partir dans la journée ou dans la nuit". "Je suis écoeurée et très en colère" déclare-t-elle, dénonçant "un abandon de nos EHPAD, des hommes et des femmes meurent chaque jour dans le silence et l’indifférence des services publics en charge de leur protection". Elle dénonce également l'attitude du gouvernement et le manque de dépistage. "Pourquoi ne sont-ils pas hospitalisés ?" demande-t-elle.
 


Son mandat ayant été prolongé par arrêté préfectoral face à la situation sanitaire, elle explique se mobiliser depuis des semaines pour aider le personnel soignant. Début mars, elle avait elle-même été contaminée par le virus Covid-19 contrainte de rester en quarantaine durant la dernière ligne droite de la campagne électorale.

"Qu'en est-il des promesses du gouvernement de tester tous les résidents et personnels des Ehpad ?" lance le député UDI du Territoire de Belfort Michel Zumkeller. Le député a interpellé ce week-end la direction de l'Agence Régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté. "C'est dramatique, on laisse mourir nos aînés dans l'indifférence" s'époumone-t-il.




 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus