Eurockéennes 2022 : après le traumatisme du violent orage, au camping les festivaliers reprennent espoir

Publié le Mis à jour le
Écrit par Chloé Bouchasson avec Emilien Diaz

Après le violent orage qui a occasionné de nombreux dégâts matériels et fait une trentaine de blessés légers jeudi 30 juin dans l’après-midi, la première soirée des Eurockéennes 2022 a été annulée. Si la plupart des festivaliers ont rebroussé chemin, certains ont tout de même choisi de garder le sourire et de poursuivre la fête.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Jeudi soir, quelques minutes après l’ouverture des portes de la 32ème édition des Eurockéennes 2022, un violent orage s’abattait sur le site du Malsaucy. Arbres arrachés et installations techniques endommagées, cette soirée, qui s’annonçait festive pour le retour du festival belfortain après deux années blanches, a pris un virage malheureux.

La soirée ne faisait que commencer, les festivaliers étaient encore très nombreux au camping. Si de la pluie était attendue ce jeudi soir, les campeurs se sont tout de même fait surprendre par la violence des intempéries. Face au vent très puissant, de nombreux arbres présents sur le site du camping n’ont pas résistés et sont venus s’abattre sur les campements de malheureux festivaliers. Margot, une campeuse, raconte : « Il y a eu la pluie, puis les grêlons, et ensuite on a senti une grosse masse arriver sur notre tente. C’était un arbre. On arrivait plus à sortir, il nous a fallu 20 minutes pour sortir ».

Pendant ce temps, d’autres essayaient de maintenir leur tente en place et se protéger eux et leurs affaires. « Nous étions abrités sous la tente, avec une table pour nous protéger des grêlons car ils nous faisaient mal. C’était intense et impressionnant » raconte une campeuse. En seulement 10 minutes, les intempéries ont occasionné des dégâts considérables.

Show must go on au camping

Une fois l’accalmie arrivée, les campeurs qui le souhaitaient, ont pu trouver refuge dans un grand hangar appartenant à l’association organisatrice des Eurockéennes, situé à côté du camping.

Beaucoup ont choisi de quitter le camping face au risque de nouvelles intempéries, et d’aller passer la nuit chez des proches habitants dans le coin. Mais certains courageux ont tout de même fait le choix de rester. Un dispositif de sécurité ayant été mis en place. « Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de festival en tant que tel, que le festival est mort. La base des Eurockéennes, c’est qu’on soit réunis et qu’on passe un bon moment » confie un campeur. En effet, après la tempête vient le beau temps et les festivaliers restés au camping ont vite retrouvé le sourire. La fête a repris dans une ambiance conviviale et détendue, « On a profité comme on pouvait ici au camping. Il y avait quand même de l’ambiance ».

La soirée a donc finalement été bonne pour les campeurs, et il semble que la nuit aussi. Malgré une sensation de froid dû à l’humidité, les festivaliers affirment avoir passé une nuit correcte. Cependant, au réveil ce vendredi matin, beaucoup ont choisi de plier bagages et de rentrer. Une décision fortement motivée par l’annulation de la deuxième soirée des Eurocks annoncée jeudi en fin de soirée. « On abandonne, ce soir il n’y a pas de festival donc on reviendra samedi mais sec et en pleine forme car on aura bien dormi », « On revient pour profiter des concerts, mais le camping c’est fini pour cette année ». Ce n’est donc pas le festival qui est boudé mais plutôt le camping qui semble en avoir refroidit plus d’un.

Certains ont tout de même choisi de rester pour profiter de l’ambiance du camping qui est, comme de coutume, très festive. « On avait pris trois jours de congés pour venir, donc on reste. On profite du camping, on s’amuse ». Musique, jeux et apéro, la fête est donc remaniée mais pas complètement annulée à Belfort. D'autant que la bonne nouvelle est tombée ce vendredi après-midi, les concerts du samedi sont bien maintenus et la musique va finalement pouvoir résonner à nouveau après 3 ans de silence.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité