Territoire de Belfort : vers la création d'un nouveau collectif contre l'arrivée d'Amazon sur l'aéroparc de Fontaine

Lancement de la pétition #NoelsansAmazon, publication de la tribune "Stopper Amazon avant qu’il ne soit trop tard", création d'un nouveau collectif anti-Amazon à Belfort : le géant de l'e-commerce est au coeur d'un faisceau de critiques au moment où le petit commerce est en souffrance. 

Amazon. Image d'illustration
Amazon. Image d'illustration © Friedemann Vogel - Max PPP
Plusieurs Belfortains font partie des 120 signataires de la tribune ""Stopper Amazon avant qu’il ne soit trop tard" "publiée par Franceinfo ce lundi 16 novembre. Ils font le constat d'une "crise sans précédent qui a une nouvelle fois révélé les profondes inégalités de notre société". Ces signataires demandent l'instauration d'une taxe exceptionnelle sur le chiffre d’affaires d’Amazon, ils appellent à "stopper Amazon". 

"La crise du Covid devrait nous servir à repenser en profondeur nos modes de consommation et de vie sociale, pas à nous enfoncer dans un monde de surconsommation prédateur"

écrivent-ils dans cette tribune signée par des associations, des syndicats et des élus. Parmi les signataires, il y a également la député européenne jurassienne Anne-Sophie Pelletier (LFI), Nicolas Girod, porte-parole de la Confédération Paysanne et agriculteur dans le Jura, et la maire de Besançon EELV Anne Vignot. 

Ces Belfortains font partie du collectif citoyen "En commun pour Belfort" qui vient de se créer sous la forme d'une association. Parmi eux, des membres de la société civile, des représentants de La France Insoumise ou d'Europe Ecologie Les Verts. Un collectif qui émane d'un regroupement créé pendant la dernière campagne électorale pour les Municipales.

Ces élus d'opposition au conseil municipal de Belfort ont signé cette tribune dans un contexte local particulier : il se pourrait qu'Amazon utilise des projets de plateformes logistiques sur la zone d'activités de Fontaine pour s'implanter dans l'Est de la France. Rien n'est encore clairement affirmé mais d'après le quotidien Libération, c'est bien le géant américain qui pourrait à terme utiliser ce projet immobilier. 

Amazon dans le Territoire ? 


Le projet a été dévoilé à l'automne 2019. La société italienne Vailog, spécialiste des parcs immobiliers logistiques, annonçait son projet d' implantation d'un centre de 76.000 mètres carrés sur la zone de l'aéroparc à Fontaine, près de Belfort, à proximité immédiate de l'autoroute A36.  France Nature Environnement et Les Amis de la Terre ont déposé un recours contre ce permis de construire. Le dossier est en cours d'instruction au tribunal administratif de besançon. 

En janvier 2020, Damien Meslot, le maire LR de Belfort et président du Grand Belfort  présentait un second projet de plateforme de 9800 m2, porté par un autre investisseur, la société toulousaine Vectura. Sans jamais annoncer l'arrivée de Amazon.

Pour Bastien Faudot, élu de la Gauche Républicaine et Socialiste à la mairie de Belfort et au département vient justement de donner une conférence de presse à ce sujet. Lui aussi, est persuadé qu'Amazon est intéressé par ces deux implantations sur l'axe Strasbourg-Lyon. Bastien Faudot rappelle que "d'après une étude publiée récemment aux Etats-Unis,  pour 1 emploi créé c’est 4,5 emplois dans le commerce de proximité qui disparaissent". 

Dans ce contexte de crise sanitaire et de difficultés pour le petit commerce, le développement d'Amazon divise, y compris au sein même du parti Les Républicains. Comme le maire de Belfort, le député du Territoire de Belfort, met en avant les créations d'emplois annoncées par Amazon lorsque le géant s'implante quelque part. La direction de Amazon France défend ses investissements en France et revendique la création directe de 9.300 emplois mais d'autres élus LR remettent en cause ce type de développement économique : 
 
Autre initiative, des élus de gauche et écologistes comme Anne Hidalgo (PS) ou Eric Piolle (EELV), des personnalités du monde de la culture et des associations se sont associés à une pétition lancée ce mardi, pour s'engager à ne pas recourir à la plateforme Amazon pendant la période de Noël.

    "Cher Père Noël, cette année, nous prenons l'engagement d'un #NoëlSansAmazon"

avancent les signataires de la pétition.
   
Cet "urgence de stopper l'expansion du géant du e-commerce" devrait se développer prochainement à Belfort avec la création d'un nouveau collectif. Prenant exemple sur la mobilisation d'Alsaciens qui a eu pour conséquence l'abandon par Amazon de son projet d'implantation à Dambach-la-Ville. Ces opposants se sont  réunis sous la forme d'un collectif très large : Le Chaudron des alternatives.  Les amis de la Terre et "En commun pour Belfort" ont l'intention de s'appuyer sur cette forme de mobilisation pour s'assurer qu'Amazon ne se développera pas en terre belfortaine. 
   

Regardez notre reportage

Le géant Amazon va-t-il s'implanter près de Belfort ?
Y a t-il un projet Amazon près de Belfort ? Le géant américain pourrait s'installer sur une ancienne base aéroportuaire. Des travaux d'aménagement viennent de commencer.
Officiellement il n' y a pas de confirmation d'un projet Amazon. Ni du groupe ni de la part des responsables politiques locaux.
Sur place les riverains se demandent pourtant qui va s'installer dans les milliers de m2 qui vont sortir de terre.
► Reportage E.Rivallain, R.Poirot avec Bastien Faudot Gauche républicaine et socialiste - Damien Meslot par téléphone
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
amazon économie entreprises