Cet article date de plus de 5 ans

Belfort : la pollution de la Savoureuse s'étend à l'Allan et au Doubs

La canicule et les Eurockéennes ont perturbé le bon fonctionnement de la station d'épuration de Belfort. Des centaines de poissons sont morts. Pêche et baignade sont interdits jusqu'à nouvel ordre de Belfort à L'Isle-sur-le-Doubs. La pollution s'est étendue sur l'Allan et le Doubs.
La pollution de la rivière la Savoureuse a déjà provoqué la mort de centaines de poissons, comme cette truite fario
La pollution de la rivière la Savoureuse a déjà provoqué la mort de centaines de poissons, comme cette truite fario © Jérôme Demeulemeester
Un pêcheur a constaté les rejets polluants lundi en fin de journée. La station d'épuration de Belfort ne fonctionnait plus normalement. Elle rejetait dans la rivière des effluents insuffisamment traités. La pollution a provoqué une importante mortalité des poissons dans la rivière La Savoureuse en aval de Belfort. La pollution s'est déplacée vers le Doubs et l'Allan. 


Chaleur et Eurockéennes

Selon la communauté d'agglomération de Belfort, "les fortes chaleurs ont provoqué un manque d'oxygène  pour les bactéries composant le procédé de traitement biologique". La consommation d'eau de 25.000 à 30.000 festivaliers des Eurockéennes a provoqué une consommation d'eau importante. D'où l'incident. 


Pêche et baignade interdits

Le préfet du Territoire-de-Belfort a interdit par voie d’arrêté préfectoral les activités de pêche, de baignade et le prélèvement d’eau à des fins agricoles ou domestiques sur toutes les communes du département traversées par la Savoureuse et situées en aval de la station d'épuration de Belfort, soit Belfort, Danjoutin, Andelnans, Bermont, Botans, Sèvenans, Trèvenans et Châtenois-les-forges. Le département du Doubs a pris le même arrêté jusqu'à L'Isle-sur-le-Doubs

Selon la Préfecture la qualité de l’eau est surveillée en permanence et la pollution constatée ne présente pas de risques sanitaires pour l’homme, mais impacte la faune et la flore.

Les odeurs éventuellement ressenties ne présentent également aucun risque pour la population, explique la Préfecture dans un communiqué. 

Il faudra du temps avant un retour à la normale

Les services de la Communauté d'agglomération de Belfort tentent d'enrayer les rejets polluants. En injectant notamment de l'oxygène dans les bassins de la station. "Ce procédé est complexe et long à relancer. Il pourrait nécessiter plusieurs semaines suivant les conditions météorologiques avant de retrouver une situation normale, explique la CAB. 

En interview :
Alain Geoffroy Chargé de surveillance, fédération de pêche du Territoire-de-Belfort
Daniel Pastori Président de la fédération de pêche du Territoire-de-Belfort
Damein Meslot Président de la communauté d'agglomération de Belfort

durée de la vidéo: 00 min 32
Belfort : pollution de la Savoureuse
Un reportage de *Maxime Meneveaux, Frédéric Buridant et Pascal Gomez


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société