Vendanges : C'est au tour du Crémant de Bourgogne !

Vendanges précoces cette année, à la suite de la canicule de cet été, et toutes les appellations y ont droit. Nous nous intéressons de plus près à la confection du Crémant de Bourgogne, de la famille des vins effervescents, dans la catégorie des vins pétillants. 

40 ans d'existence

Les pieds d'aligoté, sur les hauteurs de Pommard, sont à point pour la récolte. Pour avoir des raisins de qualité pour ce vin pétillant, il faut cueillir les grumes rapidement pour que le degré d'alcool soit aux alentours de 10 degrés.

Un grand soin apporté aux grumes

D'autres critères sont à respecter impérativement pour produire du bon crémant, par exemple, il se vendange exclusivement à la main, et les grappes sont manutentionnées avec délicatesse, pour ne pas casser le raisin.
Des caisses percées et de petite capacité sont donc indispensables pour ce type de récolte.
Les grumes doivent être préservées au maximum, jusqu'à leur acheminement à la cuverie.

La cuverie, l'alchimie du Crémant

Et c'est Agnès Vitteaut-Alberti, productrice de Crémant à Rully depuis 3 générations qui supervise les opérations.
A peine arrivées, les grappes fraîches s'engouffrent dans le pressoir.
Le mout est ensuite pompé et stocké dans des cuves à 16 degrés, après cette 1ère étape de nettoyage, 2 fermentations seront nécessaires à l'élaboration du crémant. il sera ensuite question de la mise en bouteille.
Elle pourrait s'effectuer dès le 1er décembre, mais afin que le vin puisse se reposer, la mise en bouteille s'effectue au mois de mars.

Et uniquement après avoir reposé pendant des mois, les bouteilles sont remuées et de la liqueur y est ajoutée. Le processus de fabrication est calqué sur celui du Champagne.

Que du naturel !

Le crémant de Bourgogne est un vin pétillant naturel, ne bénéficiant d'aucun ajout. 
C'est ce qui fait la différence avec les vins gazéifiés, ici c'est la fermentation qui produit le gaz.
Blanc, rosé ou blanc de blancs, le crémant représente près de 10% de la production en Bourgogne
Il est exporté à travers le monde entier, c'est un marché en perpétuelle effervescence.
Il faut attendre un an et demi entre la récolte du raisin, et sa mise sur le marché pour la dégustation du vin.

Le reportage de Pauline Ringenbach et Christophe Gaillard

Intervenants :
  • Jean-Luc Joillot, Viticulteur à Pommard
  • Agnès Vitteaut-Alberti, Productrice de Crémant à Rully
Les vendanges ont commencé depuis deux semaines en Bourgogne et depuis quelques jours les milliers de saisonniers s'activent de plus en plus dans les rangs. Le reportage se déroule à Pommard et Rully pour la récolte des raisins de crémant, par Pauline Ringenbach et Christophe Gaillard