Vente des vins de Nuits : pourquoi ce n'était pas un grand jour ?

Si la pièce de charité a atteint des records, la 58e vente des vins des Hospices de Nuits n'a pas affolé les compteurs cette année avec une baisse de plus de 15% et 1 475 300 euros récoltés.

La qualité du millésime 2018 était salué par tous et la 58e vente des vins de Nuits-Saint-Georges, qui s'est tenue ce dimanche 10 mars 2019,  pouvait espèrer battre des records pour la 7e année consécutive. Malgré la présence du parrain, l'ancien nageur Camille Lacourt venu pour l'association Arche, les enchères ont peiné à s'envoler.
 



Au bout de quelques minutes d'enchères, le ton est donné. La pièce de 1er Cru « Les murgers » s'adjuge seulement à 13.000 euros contre 15.200 l'an passé. Les lots suivants ne font guère mieux. Les professionnels semblent limiter leurs enchères provoquant la déception du régisseur Jean-Marc Moron. Si la salle est pleine, l'ambiance sonne creux.

Voir le reportage de Sylvain Bouillot et Christophe Gaillard, avec :

  • Jean-David Camus (Maison Albert Bichot (Beaune))
  • Jean-Marc Moron  (Régisseur du domaine des Hospices de Nuits-Saint-Georges)
 

Chaque pièce part en moyenne avec 20% de baisse par rapport à 2018. Au final, seul les premiers et grands crus suscitent de l'intéret, et une réelle concurrence parmi les acheteurs. La pièce de charité s'arrache ainsi à plus de 42 000 euros soit 6000 euros de plus que l'an dernier. 

Cette 58e vente des vins aura finalement rapporté 1 475 300 euros soit une baisse de 15%.

 
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité