Viticulture : les producteurs beaujolais contestent l'interdiction d'utiliser l'AOC Bourgogne

Les nouvelles règles de l'AOC Bourgogne sont contestées devant le Conseil d'Etat par les producteurs beaujolais. Selon eux, l'arrêté pris par le ministère de l'Agriculture revient à les évincer de l'appellation.

© France 3 Bourgogne
La polémique se poursuit autour de l'utilisation de l'AOC Bourgogne par les producteurs beaujolais.

En 2014, il avait été question d'interdire à tous les viticulteurs du Beaujolais d'utiliser l'AOC Bourgogne, mais ce projet avait été invalidé par le Conseil d'Etat. Une poignée de vignerons du Beaujolais avait ainsi pu continuer à vendre sous pavillon bourguignon, à condition que le cépage Gamay soit inférieur à 30% dans la composition de leur vin.
 
Les producteurs du Beaujolais revendiquent l'AOC Bourgogne ©France 3 Bourgogne
 

Mention "Gamay" sur les étiquettes


Désormais, un nouvel arrêté prévoit que les viticulteurs beaujolais qui souhaitent commercialiser sous l'appellation bourguignonne devront faire figurer la dénomination complémentaire « Gamay » sous le titre Bourgogne.

Selon l'association des producteurs de Bourgogne Beaujolais, cette obligation renvoie leur vin au rang de « sous-Bourgogne » et conduira les consommateurs à se méfier, puisque les « vrais » vins de Bourgogne sont principalement issus des cépages pinot noir, chardonnay et aligoté.

Le Conseil d'Etat seradonc une nouvelle fois amené à trancher. Il devrait le faire au premier trimestre 2020.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vins culture gastronomie viticulture agriculture économie beaujolais