• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Affaire Fourniret : des fouilles se poursuivent dans un jardin de l'Yonne

Un chapiteau a été installé à Saint-Cyr-les-Colons où des fouilles sont en cours depuis jeudi 27 septembre 2018 dans le cadre de l'affaire Michel Fourniret. / © Baziz Djaouti
Un chapiteau a été installé à Saint-Cyr-les-Colons où des fouilles sont en cours depuis jeudi 27 septembre 2018 dans le cadre de l'affaire Michel Fourniret. / © Baziz Djaouti

Des recherches encadrées par les gendarmes ont débuté dans le jardin d'une maison de Saint-Cyr-les-Colons jeudi 27 septembre 2018. Elles se poursuivent vendredi avec l'installation d'une tente sur le terrain. Le tueur en série Michel Fourniret a habité dans cette commune pendant plusieurs années.

Par avec AFP

Michel Fourniret, surnommé "l'ogre des Ardennes", a déjà été condamné à la perpétuité pour le meurtre de 7 jeunes filles.

En février 2018, ce tueur en série a avoué avoir "croisé la route" de Joanna Parrish et de Marie-Angèle Domece, dans le département de l’Yonne au début des années 1990. Le corps de Joanna Parrish, 20 ans, a été trouvé dans la rivière l'Yonne à Monéteau. En revanche, celui de Marie-Angèle Domece, une handicapée mentale de 19 ans qui a disparu le 8 juillet 1988 dans l'Yonne, n'a jamais été retrouvé.

Michel Fourniret est de retour dans l'Yonne depuis le 25 septembre 2018 en compagnie des enquêteurs. Ils se sont rendus notamment à Monéteau, puis à Saint-Cyr-les-Colons, mercredi. Les enquêteurs sont revenus sur place jeudi 27 septembre pour fouiller le jardin d'une maison de Saint-Cyr-les-Colons. Ils sont toujours sur place ce vendredi.
 
Affaire Fourniret : des fouilles ont lieu dans un jardin de l'Yonne
Des recherches encadrées par les gendarmes ont débuté dans le jardin d'une maison de Saint-Cyr-les-Colons jeudi 27 septembre 2018. Le tueur en série Michel Fourniret a habité dans cette commune pendant plusieurs années. - France 3 Bourgogne - Baziz Djaouti, Sabrina Cicchini, Guy Marlier
 

Un périmètre de sécurité a été installé


Une bâche a été étendue pour que les fouilles se déroulent à l'abri des regards.
Une vingtaine de gendarmes tiennent les habitants et les journalistes à l'écart.
Un tractopelle et un camion de l'identification criminelle de la gendarmerie sont aussi sur les lieux. 

Ce déplacement vise "notamment à obtenir des précisions sur l'endroit où pourrait se trouver le corps de Marie-Angèle Domece", estime Didier Seban, l'un des avocats des familles des victimes. Cette jeune handicapée mentale de 19 ans avait disparu le 8 juillet 1988 dans l'Yonne.
 

Des fouilles avaient déjà eu lieu au mois de mars 


Le 7 mars 2018, des fouilles avaient déjà été organisées à Saint-Cyr-les-Colons dans l'enquête sur la disparition de Marie-Angèle Domece.
Une vingtaine d'enquêteurs et des gendarmes de la section de recherche de Dijon s'étaient rendus sur place. La police judiciaire de Versailles, en charge de l'enquête sur la disparition en 2003 d'Estelle Mouzin, avait été conviée en observateur. Mais, ces recherches n'avaient rien donné.

A lire aussi

Sur le même sujet

Bourgogne : de nombreuses animations vous attendent pour le Mois des Climats !

Les + Lus