AJ Auxerre : après l'euphorie de la montée, les difficiles débuts en L1

Publié le Mis à jour le
Écrit par Lisa Guyenne .

L'AJA vient d'enchaîner une quatrième défaite consécutive, ce 16 septembre, face à Lorient et à domicile. Le coach Jean-Marc Furlan ne cache pas ses inquiétudes et espère "passer le cap de cette Ligue 1".

La légèreté du mois de mai a laissé place à la grisaille du début de l'automne. Après sa montée en Ligue 1 la saison dernière, l'AJ Auxerre déchante : en huit journées de championnat, les bleu et blanc sont 14èmes, à trois places du premier reléguable. Surtout, ils viennent d'enchaîner quatre défaites d'affilée. La dernière, à domicile et face à Lorient (3-1), est dure pour le moral.

"On accuse le coup, même si on a joué des équipes du Top 5"

"Malheureusement, on enchaîne quatre défaites consécutives et ça commence à être compliqué", reconnaît l'attaquant Rémy Dugimont. Avant Lorient ce vendredi 16 septembre, les Auxerrois restent sur un cuisant 5-0 au Stade Rennais le 11 septembre, un logique 2-0 face à Marseille le 3 septembre et un honorable 2-1 sur la pelouse de l'OL le 31 août. 

"On a toujours la foi, on savait que la saison allait être longue et compliquée. Quatre défaites, on accuse le coup pour l'instant, même si on a joué des équipes amenées à être dans le Top 5", nuance Rémy Dugimont. "On sait d'où on vient, on sait que ce sera dur jusqu'à la fin, mais on va repartir au boulot dès la semaine prochaine."

"Sont-ils capables de passer le cap de cette Ligue 1 ?"

Le péché des Auxerrois ? Pour Rémy Dugimont, "c'est l'efficacité dans les deux surfaces : on sait que c'est ça qui fait la différence entre la Ligue 2 et la Ligue 1, et c'est sûr qu'on a beaucoup de choses à corriger". L'entraîneur icaunais Jean-Marc Furlan confirme :

"Face à Lorient, on a été très secoué en première mi-temps sur le plan défensif. Sur le plan offensif, on a beaucoup de mal à passer le cap et être à la hauteur pour claquer les buts de cette Ligue 1."

Jean-Marc Furlan

Autre problème : l'effectif. "On a rentré des joueurs au dernier moment, qui n'ont pas du tout le même timing que le reste de l'équipe. On a pas mal de joueurs qui ne sont pas à 100%. M'Baye Niang, on compte sur lui, le problème est qu'il n'a pas fait de préparation estivale. Quand c'est comme ça, on ne récupère pas les garçons [au meilleur niveau] avant décembre ou janvier."

L'inexpérience de la Ligue 1 est aussi un handicap. "La question c'est : comment les joueurs qui n'ont pour la plupart connu que la Ligue 2 sont-ils capables de passer le cap de cette Ligue 1 ?" pose Jean-Marc Furlan.

"Comment on arrive à franchir un palier au fil des semaines pour être très compétitif dans le money time ? Et comment faire franchir ce palier à tous ces joueurs qui n'ont quasiment jamais connu la Ligue 1 ?"

Jean-Marc Furlan

Le coach fera le point ce lundi avec ses joueurs. L'équipe aura du temps pour se remettre d'aplomb : c'est la trêve internationale, le championnat reprend le 2 octobre avec la réception de Brest. "J'aurais préféré rejouer un match de championnat pour essayer de se refaire rapidement", regrette Jean-Marc Furlan. "Mais la saison va être longue et compliquée pour pas mal d'équipes. On peut trouver des ressources pour se refaire." Avec toujours le même objectif : laisser (au moins) quatre équipes derrière l'AJ Auxerre et se maintenir pour la saison prochaine.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité