Sécurité routière : 936 infractions relevées sur les routes de l'Yonne en un week-end !

Conduite sous l’emprise de stupéfiants, excès de vitesse, téléphone au volant… Pas moins de 936 infractions ont été relevées ce week-end sur les routes de l’Yonne, un département où l’on meurt deux fois plus au volant que dans la moyenne des départements français.
 

Archives.
Archives. © France 3 Bourgogne

A la fin du mois de juillet 2020, on comptait déjà 18 morts sur les routes de l’Yonne.
Parmi les derniers accidents meutriers, il y a notamment celui d’un père de famille, tué dans un accident dimanche 19 juillet  sur la route départementale 427 au lieu-dit Méluzien, entre Avallon et Magny.

"Il convient de mettre un terme à ce bilan effroyable en modifiant les comportements, la consommation d’alcool et les excès de vitesse, présents dans la majorité des accidents mortels", déclarait à cette occasion Henri Prévost, préfet de l’Yonne.

 

Le message a visiblement du mal à passer comme en témoigne le bilan des contrôles routiers du premier week-end de chassé-croisé de l’été : les forces de l’ordre ont constaté 936 infractions samedi 1er et dimanche 2 août 2020 :

-2 conduites sous l’emprise de stupéfiants
-674 excès de vitesse de plus de 20 km/heure
-5 infractions pour usage de téléphone au volant
-3 franchissements de ligne continue
-1 défaut d’assurance

De nouvelles opérations de contrôle sont prévues pendant le mois d'août
, prévient la préfecture. Ce sera le cas notamment pour le week-end du 30 août qui verra le retour de nombreux vacanciers.
 
Une opération de sensibilisation expose les carcasses de voitures accidentées sur les ronds-points de l'Yonne.
Une opération de sensibilisation expose les carcasses de voitures accidentées sur les ronds-points de l'Yonne. © Préfecture de l'Yonne


Cette situation n’est pas nouvelle. "On meurt deux fois plus au volant dans l’Yonne que dans la moyenne des départements français", a déjà rappelé à plusieurs reprises la préfecture.

En 2019, le département de l'Yonne a déploré 218 accidents corporels, 41 tués et 296 blessés, dont 131 blessés hospitalisés.

L’an dernier, à la même époque, pour "marquer les esprits", la préfecture de l'Yonne avait lancé une opération de sensibilisation en exposant des voitures accidentées sur les ronds-points du département.

Depuis le 15 janvier 2020, une banderole a aussi été installée au rond-point à l'entrée de Migennes, en direction de Brienon-ssur-Armançon. On peut y lire le message suivant : "Alcool, stupéfiants, changeons nos comportements".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société sécurité accident faits divers