Bannière résultats municipales

Yonne : une entreprise fabrique 300 000 visières en mousse pour les municipales

Après avoir réinventé sa production durant l'épidémie en fabriquant 1,5 million de visières de protection, l'entreprise icaunaise, JPJ Mousse va fournir le Ministère de l'Intérieur. 300 000 visières ont été commandées pour les bureaux de vote des élections municipales.

© JPJ-mousse

Ils peuvent se faire mousser ! La petite entreprise JPJ mousse, basée à Aillant-sur-Tholon dans l'Yonne, sera présente dans de nombreux bureaux de vote en France pour le second tour des municipales, le dimanche 28 juin. "C'est une reconnaissance, on a apporté notre pierre à l'édifice, il restera quelque chose de cette période" explique le gérant Christophe Bechert.

Le Ministère de l'Intérieur a en effet commandé mercredi dernier près de 300 000 visières de protection antiprojection en mousse conçue par la TPE pour équiper les bureaux de vote. La commande est en cours de fabrication, elle sera livrée dès ce mercredi 10 juin place Beauvau à Paris qui les dispatchera ensuite.

Et si le Ministère de l'Intérieur s'est tourné vers l'Yonne et un savoir faire français, ce n'est pas un hasard. L'entreprise icaunaise a répondu en mars à un appel à projets du ministère pour équiper les forces de l’ordre dans le cadre de la prévention contre le COVID-19. "On a fabriqué un croquis rapidement, en un week-end, c'était bon" raconte Christophe Bechert. Le 20 mars, sa visière est sur le bureau du Ministre, "c'était mon dernier jour de tranquillité".

Près de 50 000 visières sortent par jour

Une visière réalisée en mousse rigide (un matériau robuste, léger, imperméable et nettoyable) avec écran transparent. Il va ainsi produire 70 000 visières pour les policiers, une première commande qui en appelle d'autres. La société qui emploie 12 salariés a su réinventer sa production durant l'épidémie. Auparavant, elle était spécialisée dans les calages en mousse pour l’alimentaire, le médical, l'aéronautique ou encore le luxe.

"Ca a été un mix de fatigue et d'euphorie, au départ c'était le feu quand même" avoue le gérant. Début avril, les premières visières sortent de l'usine, 15 000 sont réalisées chaque semaine. C'est une des premières entreprises françaises à en produire. Une deuxième ligne de production est mise en place. Aujourd'hui, près de 50 000 visières sortent par... jour !

Début juin, plus d'un million et demi de visières ont été livrées, au ministère donc pour les policiers mais aussi à deux grandes enseignes de supermarchés, aux administrations, à des écoles...Avant d'arriver bientôt dans les bureaux de vote. "Mais, la demande se calme pas mal, on a aussi repris notre activité normale" conclut Christophe Bechert. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie coronavirus : conseils pratiques santé société élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter