Cet article date de plus de 5 ans

Yonne : un négociant de vin, qui vendait des faux Chablis, a été mis en prison

Jean-Claude Fromont est le PDG de la maison de négoce Fromont à Ligny-le-Châtel, dans l’Yonne. Il a été écroué pour escroquerie notamment. La justice le soupçonne d'avoir produit et vendu de faux Chablis.

La maison de négoce Fromont à Ligny-le-Châtel, dans l’Yonne.
La maison de négoce Fromont à Ligny-le-Châtel, dans l’Yonne.


Que reproche-t-on à ce viticulteur ?

"Il lui est reproché d'avoir utilisé des vins du sud pour les mélanger à des cépages de Chablis et les baptiser Chablis", a indiqué la vice-procureure, Frédérique Olivaux mercredi 13 mai 2015, en confirmant une information de l'Yonne républicaine.

L'enquête a débuté il y a "environ six mois après dénonciation des services fiscaux auprès du parquet", a expliqué la magistrate.
Les services des douanes et de la répression des fraudes ont été chargés des investigations.


Quelle est l’ampleur de la fraude ?

"Les premiers éléments de l'enquête font apparaître que la fraude, dont on ne connaît pas encore l'ampleur, durait depuis une dizaine d'années", a ajouté Frédérique Olivaux. Celle-ci estime que le préjudice est "important", tant en terme de volumes que d'image pour l'appellation.

Jean-Claude Fromont a été mis en examen jeudi 7 mai pour "escroquerie en bande organisée, abus de biens sociaux et tromperie" et placé en détention provisoire.
Son maître de chai et un transporteur ont aussi été mis en examen, mais ils ont été laissés libres sous contrôle judiciaire.

Me Alain Guibère, avocat de Jean-Claude Fromont, estime que le placement de son client en détention est excessif, car selon lui les faits ne sont pas établis. Il a demandé une remise en liberté.

La maison de négoce Fromont détient quatre cuveries et deux chaînes d'embouteillage.
Sur son site internet, elle dit réaliser "95% de ses ventes en bouteille à l'export : Etats-Unis, Grande-Bretagne, Scandinavie, Allemagne, Chine, Russie...".

La région du Chablisien, dans l'Yonne.
La région du Chablisien, dans l'Yonne.


Cette affaire est-elle "grave" pour l'appellation ?

"Si (la fraude) est avérée, c'est très grave pour l'appellation", déplore le président de la Fédération de défense de l'appellation Chablis, Frédéric Gueguen.
"Il est important de ne pas faire l'amalgame : Chablis, c'est plus de 700 viticulteurs et de nombreux négociants qui travaillent en toute transparence", ajoute-t-il.

Près de 40 millions de bouteilles de Chablis sont produites chaque année, dont 70% sont destinées à l'export.

durée de la vidéo: 01 min 54
Yonne : un négociant de vin, qui vendait des faux Chablis, a été mis en prison
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vins viticulture justice faits divers